ACTUS LOCALESECONOMIE

Le Pays crée une « Agence de développement économique »

Le Conseil des ministres a acté la création d’une Agence de développement économique. « Outil opérationnel » du Pays en matière de développement, l’ADE reprendra les missions de la Délégation polynésienne aux investissements, supprimée au passage, mais sera aussi chargée « d’animer la construction du cadre économique », et de « créer les conditions d’une croissance économique durable ». 

Quelle trajectoire économique pour la Polynésie ? C’est la question à laquelle le Pays, dans la lignée du schéma d’aménagement général, veut répondre avec son projet de « stratégie de développement économique partagée ». Un cadre construit avec les acteurs publics et privés du Pays qui doit « clarifier la lecture de la trajectoire envisagée », définir les « cibles prioritaires de développement » et, à terme, « favoriser l’attractivité du territoire », précise le gouvernement qui sait que la définition et surtout l’application de cette stratégie nécessite une réorganisation de ses services économiques.

Certaines missions ont ainsi été redistribuées entre la Direction générale des affaires économiques (DGAE), l’ISPF, entre autres. Le Conseil des ministres est allé plus loin ce mercredi en actant la création d’une Agence de développement économique (ADE). Elle reprendra les compétences de la Délégation à la promotion des investissements (DPI, aussi connue sous sa marque Invest in Tahiti), au passage supprimée. Mais elle doit plus largement devenir un « outil opérationnel au service de ses ambitions de développement », affirme le Pays, pour l’instant flou sur les moyens, les missions et le coût de ce nouvel organisme. Il précise seulement que l’ADE « animera la construction du cadre économique cohérent et partagé » et « en assurera le suivi opérationnel de mise en œuvre ». « Ce service aura également pour mission d’accroître le rayonnement économique de la Polynésie française dans les contextes régional, national et international, ajoute le gouvernement. D’accompagner les porteurs de projets, locaux ou extérieurs à la Polynésie française, afin de garantir une issue rapide, tout en garantissant la cohérence de ces projets avec les priorités du Pays et de créer les conditions d’une croissance économique durable, d’un environnement dynamique, d’un climat des affaires serein et de nouvelles opportunités.

Avec communiqué

Article précedent

Îles Marquises à l'Unesco : un appel d'offre pour une mission de communication

Article suivant

Une course autour du monde à la voile en escale à Papeete en 2022

1 Commentaire

  1. simone Grand
    28 octobre 2021 à 7h03 — Répondre

    Une des premières choses à faire est de recenser tous les règlements et autres contraintes imposées aux entreprises qui élaborées sur un grand continent empêchent les entreprises insulaires de se développer. Par ex. exiger un contrôle semestriel de véhicule dans des îles où aucun contrôleur ne se rend jamais. Et quelques autres absurdités de ce genre….

Laisser un commentaire

PARTAGER

Le Pays crée une « Agence de développement économique »