ACTUS LOCALESECONOMIE

Le Pays « totalement opposé » à la suppression des PPN

L’avis de l’Autorité polynésienne de la concurrence qui recommande la suppression des PPN « n’est absolument pas partagé par le gouvernement, qui se déclare totalement opposé à une telle hypothèse qui ne prend nullement en compte la réalité quotidienne des populations les moins favorisées, et encore moins celle des habitants des îles ».

Hier, l’APC publiait les conclusions de son auto-saisine sur les produits de première nécessité. Elle préconise la suppression du dispositif, ou du moins une réduction drastique de son amplitude. Pour l’APC, le système entrave la concurrence et ne bénéficie pas au consommateur.

La vive réaction du Pays ne s’est pas fait attendre. Cet après-midi, un communiqué de la présidence accusait le raisonnement de l’APC de n’être « absolument pas étayé », de ne prendre « nullement en compte la réalité quotidienne des populations les moins favorisées, et encore moins celle des habitants des îles », ni les habitudes locales de consommation.

La refonte des PPN est justement en cours, souligne le gouvernement, qui tacle l’APC en la qualifiant « d’élite déconnectée des réalités sociales du Pays ». On savait que tout n’était pas rose entre le Pays et l’Autorité, mais la guerre semble bel et bien déclarée.

Article précedent

Le Pays dénonce les « contre-vérités » des syndicats de l’enseignement

Article suivant

Le Pays veut un grand Swac à Papeete

2 Commentaires

  1. Motook
    4 avril 2019 à 12h43 — Répondre

    Bien, le pays ne veut pas supprimer les PPN, c’est son choix. Par contre, affirmer que le coût de la vie est resté stable est osé. Si l’on se base sur le principe statistique d’évaluation de l’augmentation du coût de la vie, celui ci n’a pas augmenté. Mais quand on sait que sur la période étudiée si un produit a moins augmenté que sur la période précédente, on dit que le coût de la vie a baissé on comprend vite qu’on nous prend pour des jambons. En effet, si cette année, un produit a augmenté de 100 xpf alors que l’année précédente il avait augmenté de 150 xpf, on dit que le coût de la vie a baissé. Mais vous paierez tout de même ce produit 100 xpf plus cher que l’année passée. Ou alors, prenons le même principe pour l’augmentation des salaires, et considérons que si nos salaires ont moins augmenté cette année que l’année dernière, c’est qu’ils ont diminué et qu’une revalorisation est nécessaire.
    Qu’en pensez-vous ?

  2. luminens
    4 avril 2019 à 13h01 — Répondre

    samba en 4 temps

    il y a une erreur majeur de casting à l’origine …en nommant un ancien magistrat de chambre… à la tête

    la version concurrencielle façon Merot tout azimut..est un vrai leurre et un danger pour ce Pays

    rappelez vous, pourquoi certains anciens membres spécialistes ont démissionné ?

    publiez les comptes et les dépenses de cette autorité

Répondre à Motook Annuler la réponse.

PARTAGER

Le Pays « totalement opposé » à la suppression des PPN