ACTUS LOCALESENVIRONNEMENT

Le Pays autorise la vente les gravats de Hao stockés à Rikitea

Dans un arrêté publié mardi soir au Journal officiel, le gouvernement a autorisé la vente des gravats de Hao actuellement stockés sur le quai de Rikitea au prix de 6 200 Fcfp le big bag d’un mètre cube. « Plusieurs privés sont intéressés pour (les) racheter », affirme-t-on à la mairie de Rikitea. De son côté, l’association 193 refuse cette solution.

Nouveau rebondissement dans l’affaire des gravats de Hao acheminés à Rikitea. Dans un arrêté pris en conseil des ministres le 9 novembre et publié mardi soir au journal officiel, le gouvernement a autorisé la vente des gravats actuellement « stockés sur le quai de Rikitea » au prix de 6 200 Fcfp le big bag d’un mètre cube. A Rikitea, on affirme que « plusieurs privés sont intéressés pour racheter les gravats » sans que l’on puisse connaître aujourd’hui l’identité de ces acheteurs. Contactée mardi soir, l’association 193 n’avait pas encore pris connaissance de cet arrêté mais affirme refuser la solution de la vente des gravats sur l’île de Rikitea. A l’origine de cette affaire, il y a quelques semaines, les militants de l’association 193 de défense des victimes des essais nucléaire avaient refusé que ces matériaux provenant de la démolition de l’ancienne base arrière du CEP soient utilisés pour la construction d’une route aux Gambiers. Devant la contestation, le tavana de l’île, Vai Gooding, avait décidé le 6 novembre dernier de ne pas utiliser ces gravats à Rikitea. La question du devenir des big bag entreposés sur le quai de Rikitea était alors restée en suspend. Le 8 novembre dernier, le président, Edouard Fritch, avait lancé, un brin provocateur, devant nos confrères de Tahiti Infos : « S’il n’en ont pas besoin, on va les mettre à l’eau ! ». Dès le lendemain, le conseil des ministres décidait en fait d’autoriser leur vente à Rikitea.

fa22ea0bedd2adb997e3878017a92b6796ac7d51-2
Article précedent

Macron doit annoncer à Bobigny sa candidature à la présidentielle

d5babf089bb623590077536dd1a9d707c81ac1eb
Article suivant

Séisme en Nouvelle-Zélande: un navire pour évacuer les sinistrés

2 Commentaires

  1. Dadiche
    16 novembre 2016 à 10h03 — Répondre

    Ces déchets, sont-ils oui ou non radioactifs???? Ont-t-ils été contrôlés au compteur Geyser??? Je peux comprendre la réticence des habitants de Rikitea, mais encore faudrait-il que les questions posées aient des réponses.

  2. Dadiche
    16 novembre 2016 à 10h06 — Répondre

    Pardon, je voulais écrire « compteur GEIGER

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Le Pays autorise la vente les gravats de Hao stockés à Rikitea