ACTUS LOCALESEDUCATION

Le Pays veut une école supérieure du professorat

La ministre de l’Éducation, Nicole Sanquer-Fareata, a reçu, jeudi matin, Jean Chaumine, directeur de l’école supérieure du professorat et de l’éducation de Polynésie française (ESPé).

Le Pays, l’État et l’Université de la Polynésie française se fixent comme objectif commun de donner au service public de l’Éducation en Polynésie française des perspectives et des moyens permettant de progresser de manière décisive sur le plan de la formation des personnels de l’éducation. L’instauration cette année de l’École Supérieure du Professorat et de l’Éducation de la Polynésie française (ÉSPé) concourt directement à cet objectif. Les principes suivants ont été retenus d’un accord commun :

– La constitution de l’ÉSPÉ de la Polynésie française est une opportunité et un levier essentiel pour atteindre les objectifs de performance attendus du système éducatif dans l’intérêt des élèves et des étudiants polynésiens ;

– La conception et le pilotage des actions de formation continue sont confiés à l’ÉSPÉ de la Polynésie française, la Polynésie française conservant la responsabilité de sa mise en œuvre.

En d’autres termes, la Polynésie française reste le maître d’œuvre en matière de formation continue. Pour la présente rentrée scolaire, 194 actions de formation sont d’ores et déjà conçues pour les personnels enseignants du 1er et 2nd degrés, mais aussi pour les personnels techniques, sociaux et de santé.

Article précedent

RÉPONDEUR DE 16:00, LE 23/07/15

Article suivant

Le "toilettage" du statut de la Polynésie voté début 2016

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Le Pays veut une école supérieure du professorat