ACTUS LOCALESJUSTICE

Le « PNF » enquête sur le groupe Wane

Deux perquisitions ont été menées jeudi dans les bureaux du groupe Wane et au domicile de son patron, Louis Wane. C’est le parquet national financier (PNF) à Paris qui vérifie la comptabilité des sociétés du groupe après un signalement de l’organisme de lutte contre le blanchiment Tracfin.

Les enquêteurs de la direction de la sécurité publique (DSP), assistés du groupe d’intervention régional (GIR) de Polynésie française, ont mené jeudi deux perquisitions dans les bureaux du groupe Wane à Auae à Faa’a, puis au domicile du patron du groupe, Louis Wane. Selon nos informations, les enquêteurs ont été saisis, via le parquet de Papeete, par le « PNF », le parquet national financier à Paris, dans le cadre d’une enquête préliminaire pour « blanchiment » ouverte à la suite d’un signalement de Tracfin. L’organisme Tracfin, qui dépend du ministère de l’Economie et des Finances à Paris, est un service de renseignement destiné à lutter contre le blanchiment en repérant des opérations bancaires ou comptables suspectes.

L’enquête du parquet national financier porte sur la vérification d’opérations financières entre la Polynésie française et l’étranger. Aucune audition n’a été conduite. Les policiers opèrent pour l’heure uniquement des vérifications dans la comptabilité des sociétés du groupe.

Article précedent

A l’OPT, on confirme que les piratages ont cessé

Article suivant

Le journal de 7h30, le 05/07/2018

3 Commentaires

  1. 6 juillet 2018 à 8h50 — Répondre

    Comment décourager le seul investisseur local qu’il nous reste à Tahiti. Mieux vaut investir ailleurs pensera-t’il après cette enquête…

  2. KACH
    8 juillet 2018 à 5h36 — Répondre

    On ne fait pas fortune en étant honnête ……………… je pense qu’il n’a pas attendu ton conseil pour investir ailleurs

  3. KACH
    8 juillet 2018 à 5h40 — Répondre

    fred n’est plus là ………?????

Répondre à Pierre Martin Annuler la réponse.

PARTAGER

Le « PNF » enquête sur le groupe Wane