ACTUS LOCALESEDUCATION

Le poste d’enseignant à Takume fait du grabuge

©Cédric Valax

©Cédric Valax

Climat tendu entre l’élue Tahoeraa Gilda-Faatoa et la ministre de l’éducation, Nicole Sanquer, quelques jours seulement après la rentrée scolaire. La première dénonce la différence de traitement entre Tahiti et les Tuamotu avec la nomination d’une « non titulaire » à Takume et la seconde de défendre la compétence de l’enseignante…

L’élue Tahoeraa et ancienne conseillère pédagogique à la circonscription Tuamotu-Gambier, Gilda Faatoa, monte au créneau et demande à ce que le poste d’enseignant à Takume, aux Tuamotu, soit occupé par un enseignant « titulaire » comme c’était le cas l’an dernier. Raison invoquée : Les classes à niveaux multiples aux Tuamotu, allant de la section des petits au CM2, donc avec des âges différents et des difficultés différentes. « Ici à Tahiti avec une classe à un niveau c’est déjà difficile, alors un enseignant avec un an de formation et plusieurs niveaux (…) c’est un suicide », lance l’élue orange. Elle demande à ce qu’on arrête de prendre les enfants pa’umotu pour des « cobayes ».

La ministre de l’éducation Nicole Sanquer affirme de son côté que Takume fait partie des quatre postes qui n’ont pas été pourvus cette année par des titulaires. Elle rappelle aussi qu’avant qu’elle ne prenne le ministère de l’éducation, le nombre de postes pourvus par des non-titulaires était de 25, puis l’an dernier de 10 et cette année de 4. « Nous progressons », lâche la ministre qui estime qu’elle a fait le bon choix pour Takume, car l’enseignante concernée a de l’expérience dans l’éducation et qu’elle est « diplômée ». Pour la ministre, il est donc hors de question de changer d’enseignant.

Article précedent

JO-2016: Bolt et Lemaitre font taire les affaires

Article suivant

L’élection du "trésorier" des Jeux du Pacifique annulée

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Le poste d’enseignant à Takume fait du grabuge