ACTUS LOCALESPOLITIQUE

Le poste très convoité de tavana hau des Tuamotu

Alors que l’actuelle tavana hau des Tuamotu-Gambier, Eliane Soufet, arrive à la retraite, pas moins d’une dizaine de candidats ont démarré leur lobbying auprès des tavana des deux archipels concernés et du président Edouard Fritch pour obtenir le poste. Parmi eux François Laudon, Gilda Vaiho-Faatoa ou encore Jean-Pierre Vernaudon…

L’actuelle tavana hau des Tuamotu-Gambier, Eliane Soufet, prend sa retraite dans les prochains jours. Ancienne conseillère et directrice de cabinet dans divers ministères allant des Affaires sociales à l’Agriculture, elle occupe son poste depuis 2010, après avoir été quelques mois directrice des services des Tuamotu-Gambier. Un poste occupé pendant cinq ans par intérim, puis en tant que titulaire depuis janvier 2015.

En prévision de son départ, un appel à candidature a été lancé le 8 août dernier pour une prise de fonction au 1er novembre. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les candidats se bousculent au portillon pour occuper ce poste qui consiste à représenter le gouvernement dans la circonscription.

Un poste très convoité

Qu’est-ce qui motive les candidats à assumer la fonction de tavana hau ? « Il y a une petite indemnité de fonction, les déplacements et puis on représente le gouvernement, c’est honorifique », explique un élu des Tuamotu. Pour autant, la chambre territoriale des comptes relevait dans un rapport de 2014 que les tavana hau sont souvent « peu reconnus » et confondent parfois leur mission de « proposition » avec un rôle « d’exécution ».

Selon nos informations, « près d’une dizaine » de candidats ont postulé pour le seul siège. Et non des moindres. On y retrouve l’ancien directeur de la santé et ex-tavana hau de la circonscription entre 2006 et 2008, François Laudon. Bertrand Boussat, lui aussi tavana hau entre 2008 et 2009. Autre candidats, Gilda Vaiho Faatoa, actuellement conseillère pédagogique et ancienne élue Tahoeraa à l’assemblée, Heifara Lantereis, ancien directeur d’école à Tatakoto, Jean-Pierre Vernaudon, ancien conseiller municipal à Arue, Ronald Atger, actuel secrétaire du syndicat intercommunal à vocation multiple des Tuamotu-Gambier (SIVMTG), ou encore Terii Seaman, actuellement en poste à la circonscription des Tuamotu-Gambier.

La guerre des lobbies

Le poste de tavana hau relevant d’une nomination du gouvernement, les candidats ont démarré leur lobbying auprès notamment des élus des Tuamotu. Ils espèrent que ces élus pèseront de tout leurs poids auprès du président Edouard Fritch pour guider son choix.

Article précedent

Ariitea Bernardino remplace Jasmine Richmond à la tête de l’IJSPF

Article suivant

Rere Puputauki interdit de gestion pendant cinq ans

2 Commentaires

  1. Perles
    28 septembre 2018 à 7h01 — Répondre

    Eliane est bien trop jeune pour prendre sa retraite.

  2. Hirinake
    29 septembre 2018 à 1h42 — Répondre

    Eliane Souflet comme tous ses predecesseurs revenants ou postulants sont tellement aux ordres du Gouvernement qu’en definitive ils preferent jouir de leur positionnement de monarque de basse-cour. On veut jouer dans la cour des grands alors qu’on est tous dans la betise administrative.
    Faàea pai te haa màau te nunaa maohi na roto tou outou poiri e to outou manao noa i te hanahana e te moni a te nunaa.

Répondre à Perles Annuler la réponse.

PARTAGER

Le poste très convoité de tavana hau des Tuamotu