ACTUS LOCALESPOLITIQUE

Le président du Civen regrette le faible nombre de dossiers d’indemnisation envoyés

En mission officielle au fenua, le nouveau président du Civen, Alain Christnacht, a affirmé mercredi qu’il continuait à travailler sur les dossiers d’indemnisation même si la commission parlementaire n’avait pas encore été mise en place. Alain Chrisnacht qui dit regretter le faible nombre de dossiers envoyés en Polynésie.

Nommé en début d’année, le président du comité d’indemnisation des victimes des essais nucléaires (Civen), Alain Christnacht, a dressé mercredi le bilan de sa mission au fenua. « Je suis venu les écouter et apprendre des choses. On a eu des échanges constructifs dans les deux sens », a-t-il affirmé notamment à propos des associations. Alain Christnacht a tenu à rappeler que « le Civen n’est plus militaire, c’est une administration indépendante, ses personnels vont être en partie renouvelés, ils ne viendront pas du ministère de la défense ». Pour lui, pas question d’arrêter de travailler. Les dossiers d’indemnisation vont continuer à être instruits, même si le Civen se retrouve dans « une zone d’incertitude qui sera levée au plus tard dans onze mois » avec la mise en place de la commission et des   nouvelles règles d’indemnisations des victimes.

Lors de ses différentes rencontres, le président du Civen a aussi évoqué l’idée de « la déconcentration du Civen à Tahiti ». Il regrette d’ailleurs que trop peu de dossiers de demande d’indemnisation de Polynésie ne soient envoyés au comité.

Article précedent

Nouvelles salves de l'UPLD sur l'électricité et EDT

Article suivant

Vodafone recapitalise à hauteur de 924 millions

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Le président du Civen regrette le faible nombre de dossiers d’indemnisation envoyés