ACTUS LOCALESJUSTICE

Le procès de Chantal Tahiata renvoyé en avril 2019

Le procès pour « prise illégale d’intérêts » de l’ancienne élue UPLD des Australes, Chantal Tahiata, a été renvoyé mardi par le tribunal correctionnel de Papeete à la date du 2 avril 2019. Un dossier dont les faits remontent déjà à 2010.

L’ancienne représentante UPLD des Australes, Chantal Tahiata, n’a pas pu retenir un sourire mardi midi à l’évocation du renvoi de son procès pour « prise illégale d’intérêts » à la date du 2 avril 2019. L’élue devait être jugée mardi pour avoir siégé lors des commissions d’attribution de fare MTR à un oncle et un cousin de son père, après le passage du cyclone Oli en 2010. Mais le tribunal correctionnel a estimé mardi midi qu’il n’avait plus assez de temps pour évoquer le dossier dans de bonnes conditions. Chantal Tahiata attendra donc pour son procès sans trop d’enjeux, puisqu’elle n’est désormais plus élue à l’assemblée.

Une plainte initiale qui ne visait pas Chantal Tahiata

A l’origine de cette affaire, une enquête préliminaire avait été ouverte en 2011 par le parquet de Papeete sur les conditions d’attribution des fare MTR après le passage de Oli aux Australes. C’est une plainte de l’ancien premier adjoint au maire de Tubuai, Taumata Faana, qui est à l’origine de la procédure. A l’époque, Taumata Faana venait d’être licencié du FDA et sa plainte visait expressément l’ancien ministre de l’Aménagement, Louis Frébault, et l’ancienne directrice du FDA, Patricia Lichon. Mais au terme d’une enquête préliminaire de la Section de recherche de la gendarmerie et d’une longue instruction, seule l’élue Chantal Tahiata a fait l’objet de poursuites pénales dans ce dossier.

Article précedent

Triathlon – OTU et Chpts de Polynésie Sprint : Christian Wilson, Johann Miller, Pierre Marion et Clémence Dede, les vainqueurs

Article suivant

Tonita Mao demande l’expulsion de Gaston Flosse d’Erima en référé

2 Commentaires

  1. Warning sign
    20 juin 2018 à 8h05 — Répondre

    ça va finir par une relaxe ou un non lieu c gros comme un hippopotame

  2. Iritahua
    20 juin 2018 à 8h21 — Répondre

    Aussi pourrie que tous les autres. Un concours de pourriture des partis politique.

Répondre à Warning sign Annuler la réponse.

PARTAGER

Le procès de Chantal Tahiata renvoyé en avril 2019