ACTUS LOCALESEMPLOI

Le retour des élèves surveillants pénitentiaires différé

Édouard Fritch a annoncé jeudi matin qu’avec le retard pris dans la construction de la prison de Papeari, le retour de métropole des 204 stagiaires polynésiens en formation de surveillants pénitentiaires serait différé en deux phases : 40 stagiaires rentreront en octobre pour travailler à Nuutania et 164 stagiaires rentreront en décembre, prendront leurs congés, et seront affectés à Papeari début février.

Le chantier de la construction de la future prison de Papeari a pris du retard et l’ouverture de la prison n’est plus programmé pour début 2017 mais pour le mois de mai 2017. Jeudi matin à la présidence, Édouard Fritch est donc revenu sur l’épineuse question de la gestion des 204 stagiaires polynésiens actuellement en formation de surveillants pénitentiaires en métropole… Des stagiaires qui termineront leurs formations sans pouvoir prendre leurs fonctions dans la nouvelle prison… Édouard Fritch a donc annoncé que, compte tenu du retard dans le chantier, le retour serait « programmé en deux phases ». Un premier groupe de 40 agents rentrera en octobre et sera momentanément affecté à la prison de Nuutania qui a un besoin de renfort. Le second groupe de 164 agents reviendra en Polynésie durant la deuxième quinzaine du mois de décembre. Les agents devront alors prendre leurs congés et seront en poste à Papeari au début du mois de février 2017 pour préparer l’ouverture de la prison en mai 2017. Édouard Fritch a également annoncé à cette occasion la visite du ministre de la Justice, fin connaisseur de la Polynésie, Jean-Jacques Urvoas, à l’occasion de l’ouverture de la prison.

Article précedent

Ugo : « J’essaye de le vivre calmement »

Article suivant

Conflit israélo-palestinien: réunion internationale à Paris

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Le retour des élèves surveillants pénitentiaires différé