ACTUS LOCALESECONOMIE

Le syndicat des clubs de plongée demandent une exception au confinement

Suite aux mesures renforcées annoncées en raison de l’aggravation de l’épidémie de COVID, le Syndicat polynésien des centres de plongée demande que la pratique d’activités touristiques, telles que la plongée sous-marine, soit placée sur la liste des motifs impérieux de déplacement.

Depuis les dernières 48 heures, des annulations de réservation qui courent sur plusieurs mois ont porté un nouveau coup au chiffre d’affaires des entreprises du tourisme déjà en difficulté, et notamment aux centres de plongée. Cette fois-ci la vague de cas positifs au Covid touche l’ensemble des archipels. Les touristes « n’envisagent pas de passer plusieurs jours enfermés dans leur chambre », ce qui a un impact sur l’ensemble du secteur dans les îles. « C’est toute la fin de l’année qui est mise en péril faute de dispositions qui préservent le tourisme » alerte le Syndicat polynésien des centres de plongée. Il appelle donc à ajouter le motif impérieux de relance économique sur la liste pour les déplacements au cours du week-end, comme lors des précédentes vagues.

Avec communiqué

Article précedent

Huit soignants calédoniens arrivent en renfort du CHPF

Article suivant

La minute de l'entrepreneur 20/08/2021

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Le syndicat des clubs de plongée demandent une exception au confinement