ACTUS LOCALESPOLITIQUE

Le Tavini et 193 prévoient une manifestation pour la ministre

© Radio 1

A l’occasion de la visite de la ministre des Outre-mer à Tahiti, le Tavini huiraatira a décidé lundi soir d’organiser un sit-in ce vendredi devant l’hôtel dans lequel se tiendra le sommet de l’OCTA. L’association 193 entend également manifester au niveau de la station Mobil de la Punaru.

Le comité directeur et les tomite ‘oire du Tavini huiraatira se sont réunis lundi soir à Faa’a, notamment pour se concerter sur l’accueil à réserver à la ministre des Outre-mer, Annick Girardin. La ministre est attendue jeudi soir en Polynésie pour repartir samedi matin. Elle doit participer ce vendredi à la 17ème conférence de l’OCTA (Overseas Countries and Territories Association) qui aura lieu dans l’hôtel Sofitel Ia Ora Beach à Punaauia.

Au Tavini, la décision a été prise lundi de se rendre d’abord à la stèle de Tavararo pour un dépôt de gerbe en mémoire aux victimes des essais nucléaires, puis de se diriger ensuite vers l’hôtel en question avec des banderoles pour y tenir un sit-in. L’objectif du parti étant à la fois de dénoncer les essais nucléaire, la position de la France à l’ONU sur le dossier de la décolonisation, mais aussi, selon Oscar Temaru, « de dire à la ministre merci pour la décision qu’ils ont pris de m’évincer de l’assemblée ».

Le président du Tavini se dit néanmoins prêt à rencontrer la ministre des Outre-mer, Annick Girardin : « Mais pas pour faire du cinéma ».

L’association 193 prévoit un  « piquet de manifestation politique »

Mais le parti bleu ciel ne sera pas le seul à accueillir la ministre des Outre-mer. L’association 193 a prévu « un piquet de manifestation pacifique » de 6 à 10 heures du matin « aux alentours de la station Mobil de la Punaruu ». L’association appelle ses sympathisants et « bienfaiteurs » à participer à l’opération. Elle entend rappeler à la ministre et aux participants les 193 essais nucléaires effectués au fenua entre 1966 et 1996.

« L’Europe doit aussi être au courant de notre histoire », estime 193 sur sa page Facebook, estimant que : « ces PTOM et l’Europe monnayent nos régions en voulant faire croire que ce qui est important c’est le développement, mais comment avoir une politique économique juste, lorsqu’ils méconnaissent d’où viennent les véritables injustices graves de ce Pays et les logiques qui les ont fait apparaître ? »

Article précedent

Flosse condamné pour diffamation contre Fritch

Article suivant

Le journal de 7h30, le 26/02/2019

3 Commentaires

  1. 27 février 2019 à 6h16 — Répondre

    Ah ! enfin une occasion de montrer qu’ils existent, ça devait leur manquer tellement ces manifestations face à un représentant de l’État, un sit-in, un défilé avec des pancartes haineuses, sans oublier de mêler quelques enfants comme il en ont l’habitude au Tavini. Il est vrai qu’Oscar n’a pas digéré son éviction de l’assemblée, mais le connaissant aussi sera-t-il capable de le dire à la MInistre ? Car les attaques verbales de loin c’est facile mais en face à face c’est autre chose.
    Rappelons nous sa dérobade à Paris quand le Président Chirac voulait le rencontrer.
    Tant que ça reste « bon enfant » pourquoi pas, une manifestation ça occupe et ça ne fait de mal à personne.

  2. Sandford A
    27 février 2019 à 15h56 — Répondre

    Bon nous jeûnerons pendant la manifestation ça nous fera fera pas de mal on est un peut enrobé. C’est du aux explosions …….des débouchages des canettes de bière.

Laisser un commentaire

PARTAGER

Le Tavini et 193 prévoient une manifestation pour la ministre