ACTUS LOCALESPOLITIQUE

Le « Tere faa’ati » d’Oscar Temaru

Le président du Tavini huiraatira Oscar a fait le tour de l’île pour une distribution de tracts aux électeurs et à chaque tomite oire du parti bleu ciel. Le tract rappelle que la réhabilitation de Pouvanaa a Oopa s’est faite 60 ans après. Le Tavini estime que les Européennes sont l’occasion « de prendre notre revanche sur notre histoire en exprimant notre attachement indéfectible à notre nation (…). Votons et assumons nos responsabilités ».

Le tavana de Faa’a Oscar Temaru et le président du groupe à l’assemblée Tony Géros ont, avec quelques sympathisants, fait le tour de l’île de Tahiti samedi matin. Ils sont allés à la rencontre des électeurs pour les sensibiliser aux élections Européennes prévues le 25 mai prochain. Le cortège du président du Tavini huiraatira est parti de Teahupoo, et celui de Tony Géros de Tautira. L’occasion pour eux de distribuer des tracts à chaque tomite oire, de rencontrer les électeurs en faisant du porte à porte sans oublier les pompiers dans leur caserne.

 Le « Tahiti aux Tahitiens » de Pouvanaa

Dans son tract, le Tavini rappelle que la réhabilitation de Pouvanaa a Oopa s’est faite 60 ans après « un référendum tronqué et sa condamnation à la prison et à l’exil pour sa lutte contre la colonisation ». Le Tavini estime que cette élection est l’occasion « de prendre notre revanche sur notre histoire en exprimant notre attachement indéfectible à notre nation (…). Votons et assumons nos responsabilités ».

Européennes : « la preuve concrète du non-respect par la France et l’Europe des résolutions des Nations Unies » 

Le Tavini huiraatira aussi rappelle dans son tract que depuis le 17 mai 2013, la Polynésie est réinscrite sur la liste des pays à décoloniser et précise aussi qu’une autre résolution datant de 2016, « demande à la France de garantir le droit de souveraineté du peuple Maohi sur toutes ses ressources naturelles ». Et le parti indépendantiste considère que les Européennes sont « la preuve concrète du non-respect par la France et l’Europe des résolutions des Nations Unies ». Le parti bleu ciel considère que si beaucoup d’électeurs mettent le bulletin imprimé par le Tavini dans les urnes « cela démontrera que nous voulons protéger notre nation, exercer notre droit de souveraineté, et mettre en place des états fédérés de Maohi Nui sous l’égide des Nations Unies ».

Un dépôt de gerbe a ensuite eu lieu à la stèle à Tavararo en hommage à Jean-Marie Tjibaou et Yeiwene Yeiwene morts il y a dix ans.

Article précedent

Village tahitien : le délai donné aux investisseurs expire lundi à minuit

Article suivant

La DGS de Papara porte plainte contre son maire Puta’i Taa’e

1 Commentaire

  1. COROSOL
    6 mai 2019 à 23h18 — Répondre

    Qui est ce qui finance la deuxième tranche des travaux de rénovation du réseau d’assainissement des eaux usées de Papeete à 100% : l’Union Européenne. Alors si Monsieur Temaru estime que la Polynésie peut se passer des milliards que lui verse l’Europe, il n’a qu’à mettre la main à la poche. Mais bon, il n’est même pas capable de s’occuper des habitants de sa commune, véritable bidonville par endroits.

Répondre à COROSOL Annuler la réponse.

PARTAGER

Le « Tere faa’ati » d’Oscar Temaru