INTERNATIONAL

Le trafic reprend à la gare du Nord après une panne géante

Paris (AFP) – Série noire pour les usagers de la SNCF : mercredi, un nouvel arrachage de caténaire a interrompu tout le trafic au départ de la gare du Nord pendant plusieurs heures, après un incident similaire sur le RER B la veille.

La circulation de l’ensemble des trains au départ de la gare du Nord (grandes lignes, RER et trains de banlieue) a été totalement interrompue à 13H20 à la suite d’une panne électrique, indique la SNCF sur son site internet.

La compagnie ferroviaire a annoncé à 16H00 une reprise progressive du trafic, après avoir rétabli l’alimentation électrique sur l’ensemble du réseau de la gare, à l’exception des deux voies concernées par l’incident.

Cette avarie fait suite à un arrachage de caténaire – les câbles situés au-dessus des voies qui alimentent les trains en électricité – précise l’entreprise publique dans un autre message posté sur les réseaux sociaux.

« Il y a énormément de monde, c’est bloqué de partout, c’est une catastrophe », constate une voyageuse, Tatiana, à la gare du Nord. « Un agent m’a dit qu’il ne savait pas comment je pouvais rentrer chez moi. »

« J’ai appelé un ami pour qu’il vienne me chercher », raconte à l’AFP Graziella, arrivée d’Aix-en-Provence et qui devait prendre un train pour Amiens. « La dernière fois que je suis passée par ici, il y avait aussi des problèmes. On paie pourtant assez cher le billet », soupire-t-elle.

« Le RER B, c’est le pire du pire. Il y a tout le temps des problèmes. Pourtant, il y a un aéroport au bout, ça devrait être la ligne qui marche le mieux », se désole de son côté Alba, une habitante de Livry Gargan en Seine-Saint-Denis.

Le trafic du RER B, déjà suspendu depuis mardi matin entre la gare du Nord et l’aéroport de Roissy, s’est retrouvé paralysé sur sa partie nord, tout comme les lignes de banlieue D, H et K et les trains grandes lignes (y compris Thalys et Eurostar).

Les voyageurs restaient calmes toutefois, patientant sur les quais ou à bord des wagons bloqués en gare, a observé une journaliste de l’AFP.

« Toutes nos équipes sont mobilisées pour procéder aux réparations et permettre un retour à la normale le plus rapide possible », assure la SNCF sur son site internet.

– Vétusté du matériel –

Cette nouvelle panne tombe au mauvais moment pour les usagers, incités mercredi à utiliser les transports en commun au deuxième jour de la mise en place de la circulation alternée à Paris et dans sa banlieue en raison d’un pic de pollution.

La présidente de la régions Ile-de-France, Valérie Pécresse, a d’ailleurs demandé au préfet de police de suspendre la circulation alternée, dont il venait d’annoncer la reconduction jeudi, « tant que la situation ne sera pas revenue à la normale » sur le réseau ferré francilien.

Une autre première rupture de caténaire s’était produite mardi matin au niveau d’Aulnay-sous-Bois sur la ligne de RER B, qui traverse l’Ile-de-France du nord au sud et transporte près de 900.000 voyageurs par jour.

La SNCF espérait initialement pouvoir faire redémarrer les trains vers l’aéroport dès les premières heures du jour. Elle avait ensuite repoussé la reprise du trafic « au milieu de la matinée », puis « vers midi », et finalement à 16H00, les travaux pour réparer la caténaire arrachée, vieille de 70 ans, prenant plus de temps que prévu, a indiqué un porte-parole à l’AFP.

« Certaines pièces n’existent plus dans les catalogues » et « il a fallu refabriquer des pièces à la main sur place, sur mesure, ça a pris du temps », a-t-il expliqué.

Pour des raisons de sécurité, l’équipe chargée de contrôler les travaux a ensuite demandé « une tournée de vérification supplémentaire », a ajouté le porte-parole.

Ces problèmes mettent en lumière des problèmes récurrents sur plusieurs lignes d’Ile-de-France, liés notamment à la vétusté des infrastructures.

Des passagers descendent d'un RER entre le stade de France et Paris alors qu'une panne paralyse le trafic à la gare du Nord, le 7 décembre. © AFP

© AFP STR
Des passagers descendent d’un RER entre le stade de France et Paris alors qu’une panne paralyse le trafic à la gare du Nord, le 7 décembre

Article précedent

Mondial-2026: Infantino pour une phase finale à 48 équipes avec 16 groupes de 3

Article suivant

Infantino pour un Mondial-2026 à 48 équipes avec 16 groupes de 3 équipes

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Le trafic reprend à la gare du Nord après une panne géante