EMISSIONSL'édito d'Alexandre Taliercio

L’élection de Miss Vahine Tane infiltrée ! – Edito 16/11/2016

C’est parfois quand on voit sur quoi les médias locaux sont capables d’insister qu’on se rend compte que malgré tout nous vivons dans un pays fantastique. Il peut en effet y régner une atmosphère bon enfant et de tolérance. Il y a peu de temps je vous parlais de la réouverture d’une discothèque TTC, Toutes tendances confondues, qui fait la part belle aux raerae et à leurs shows, mais ce ce week end c’était l’élection à Moorea de Miss Vahine Tane.

J’imagine à peine la tête des nouveaux arrivants au Fenua où des plus fervents pratiquants de bondieuseries, oui une élection de transgenres. Qu’est-ce qu’un transgenre en fait ? C’est le mot que l’on utilise pour définir une personne qui adopte l’apparence et le mode de vie de l’autre genre, mais sans obligatoirement changer de sexe par chirurgie.

Peut-on être transgenre à mi-temps, ou même à temps très partiel ? Quand on sonde quelques personnes de ce milieu la réponse est non. Ceux qui font ça font alors du transformisme, ont donc recours au travestissement. Ainsi, à ce titre ce qui s’est passé lors de cette élection de Miss Vahine Tane est curieux. Aucune élection de Miss n’y échappe, vous l’avez compris, il y a eu polémique. Ce concours a été infiltré. Sur les 6 candidates, une n’était pas une transgenre, mais était déguisée. Bien entendue, ce jeune garçon aux talents de maquilleurs et de styliste éblouissants ne s’est pas retrouvé sur le podium final même si dans l’absolu il y aurait eu sa place s’il avait été un vrai raerae à temps plein.

Il semblerait que l’organisateur se soit pris à son propre piège. Il a voulu être sympa en jouant l’ouverture, mais il avait sans doute minimisé le ressenti de toutes celles ou ceux pour qui ce n’est pas un jeu mais un mode de vie. Pour ces personnes, participer à cette élection de beauté c’est une fierté pour faire reconnaître leur troisième genre qui n’a pas sa place dans les autres concours. C’était trop tard, sans doute trop compliqué pour virer l’intrus et de toute façon cela aurait été dommage car il parait qu’il a fait le show. Mais bien entendu pour la crédibilité de cette élection ça fait un peu tâche.

Le jeune travesti en CDD n’en a pas pour autant pris les choses à la rigolade car il s’avère que s’il est un garçon au quotidien, bon pas une brute épaisse dégoulinant de virilité ne nous mentons pas, il a su marquer le coup. Dans son passé il a été raerae, il s’est déjà identifié à plein temps à une femme, mais la pression familiale a été trop forte, il y a renoncé. Sa démarche était donc ici celle de boucler la boucle, de se sentir libéré, délivré, le temps d’une soirée, de s’amuser, mais sans se moquer.

Il est donc amusant de noter que ceux qui attendent le plus de tolérance peuvent parfois en manquer eux même. Une chose est certaine, et je reprends un bon mot dont il est l’auteur, il lui en a fallu une sacrée paire pour oser et aller jusqu’au bout. C’est la morale de cette histoire, n’ayez pas peur d’être qui vous voulez tant que vous vous aimez.

© Radio 1
Article précedent

Emplois fictifs : Le Pays ne demande plus que 521 millions

17b8cc8b67f3b12d3f32f7e149f1e070621b376c
Article suivant

Syrie: l'ONU prolonge d'un an l'enquête sur les attaques chimiques

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

L’élection de Miss Vahine Tane infiltrée ! – Edito 16/11/2016