ACTUS LOCALESSOCIÉTÉ

L’ère du nucléaire et ses conséquences s’exposent au CESC

Essais nucléaires © DR

Essais nucléaires © DR

Le CESC s’implique dans les manifestations dédiées à la commémoration, le 2 juillet prochain, des 50 ans du premier tir nucléaire en Polynésie française. Avec « La Polynésie française sous la bombe » l’institution  exposera pendant deux semaines une dizaine de tableaux retraçant l’histoire du nucléaire et ses conséquences au fenua.  

Dans le cadre des manifestations des commémorations du premier tir nucléaire « Aldebaran » au fenua, il y a 50 ans, le Conseil Economique Social et Culturel (CESC) organise, en son sein, une exposition ouverte au public, intitulée « La Polynésie française sous la bombe ». Plusieurs aspects de cette période seront abordés au travers de cette exposition de plus d’une dizaine de tableaux avec, entre autre, « le mensonge sur les retombées », « le bouleversement économique et social », ou encore « les effets de la radioactivité sur la santé ». Une exposition qui se déroulera du 27 juin au 8 juillet prochain. Le président de l’institution, Winiki Sage considère que cette exposition est « un devoir de mémoire » et s’associe volontiers aux associations de défense des droits des victimes du nucléaire. Il espère aussi, à travers cet évènement, sensibiliser d’autres personnes. Winiki Sage considère que « le travail n’est pas fini » et attend que les promesses faites par le Président de la République François Hollande, lors de sa visite au fenua en février dernier, se concrétisent.

A noter que le vendredi 1er juillet, une conférence-débat publique sera organisée au CESC. Elle sera animée par les associations Moruroa e Tatou et 193. Pour le président du CESC il est important « que ces choses ne s’oublient pas »

Des invités de marque sont attendus en Polynésie pour cette commémoration des 50 ans du premier tir nucléaire au fenua avec la présence de Tadatoshi Akiba, ancien maire de la ville de Hiroshima ou encore Bruno Barillot ancien délégué au Conseil d’orientation sur le suivi des conséquences des essais nucléaires.

Article précedent

Didier Stéphan ardent défenseur de la formation continue

Article suivant

Une mineure en fugue à Moorea depuis une semaine

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

L’ère du nucléaire et ses conséquences s’exposent au CESC