EMISSIONSL'édito d'Alexandre Taliercio

L’ère du règne des apparences … – Edito 19/04/2017

J’ai vu une vidéo qui m’a faite mourir de rire dernièrement, c’est l’envers du décor des photos que les gens prennent pour les publier ensuite sur les réseaux sociaux du genre Facebook ou Instagram, mais pas seulement, ça marche aussi pour les projections pendant des soirées. Toujours paraître au meilleur de sa forme, avoir la mine radieuse même lorsque l’on se sent détruit de l’intérieur un lendemain de cuite ou parce qu’on vient de se cogner un petit orteil de toutes ses forces contre un pied de table basse mais qu’il faut quand même faire la photo avec les copains. Oui, c’est du vécut. L’avènement des logiciels de retouche instantanée inclus dans les smartphones permet de gommer la fatigue, les rides, le jaune des dents, les bourrelets. Malheureusement je n’ai pas trouvé l’option « rajouter des cheveux », mais ce n’est sans doute qu’une question de temps, le plus vite sera le mieux …

Bref, tout ça pour vous dire que l’on vit dans une bien drôle d’époque, depuis que nous pouvons tous immortaliser nos moments de vie (ou de pseudo vie) et les rendre publics, nous avons chassé le naturel. Nous participons pour beaucoup à un véritable formatage, une uniformisation, de ce que l’on peut ou pas montrer, et comment le faire. C’est dommage parce qu’en y réfléchissant bien nous sommes en fait riches de nos différences, et aussi de nos défauts. Nos imperfections font notre singularité.

Mais depuis peu, il y a tellement pire … Nous sommes tous devenus des chaînes de télé ambulantes, nous voici dotés de la faculté de diffuser notre propre programme à n’importe quelle heure du jour et de la nuit, en direct. Le succès colossal de Youtube avait amorcé les choses : chaque minute plus de 400h de vidéos sont rajoutées par les utilisateurs et chaque jour, tenez-vous bien, l’équivalent de 115 000 années de vidéos sont visionnées au cumulé de la consommation totale des visiteurs du site. Et c’est à s’y perdre tellement il y a de tout et n’importe quoi, et il se passe la même chose avec les directs. Ce week end un homme a improvisé un meurtre en pleine rue, au hasard et hier j’apprenais par un article du quotidien Le Monde qu’il y a deux semaines, un viol collectif d’une mineure avait été diffusé ; quelques mois plus tôt, c’était un homme séquestré qui avait été insulté et frappé par quatre détraqués. Ce sont ainsi plus d’une cinquantaine d’événements violents, incluant plusieurs meurtres et suicides, qui auraient été diffusés grâce à « Facebook Live ».

Bienvenue sur la Terre de 2017. Imaginez un peu ce que ça va donner quand la diffusion d’hologrammes telle qu’elle est testée par un certain candidat à la présidentielle, se sera généralisée. Cela donne le tournis. Le libre accès de tous à la technologie c’est bien, mais que d’avantage de garde-fous l’accompagne, c’est mieux. Smartphone, mon beau smartphone dis-moi qui est le plus dingue ?

Article précedent

Triathlon « Triathlon nature de Moorea » : Une mise en jambe avant le Xterra Tahiti

Article suivant

JOURNAL DE 07:30 LE 20/04/17

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

L’ère du règne des apparences … – Edito 19/04/2017