ACTUS LOCALESJUSTICE

Les agresseurs du papy sont sous les verrous

Les deux auteurs de l’agression d’une personne âgée, dimanche à Papeete, ont été jugés jeudi dans le cadre d’une comparution immédiate. Les juges ont été plus loin que les réquisitions du procureur et ont prononcé à leur encontre des peines de 4 ans de prison ferme avec maintien en détention. Déjà condamnés pour des faits similaires ils encouraient jusqu’à 10 ans de réclusion criminelle.

Warren et Sandy, les deux jeunes hommes qui ont agressé et dépouillé un septuagénaire dimanche à Papeete ont été présentés jeudi devant le tribunal correctionnel de Papeete dans le cadre d’une comparution immédiate. Deux prévenus déjà très défavorablement connus de la justice puisque multirécidivistes. L’un des deux affiche d’ailleurs 14 condamnations pour des faits très similaires à ceux qu’on lui reproche aujourd’hui. Lors de l’audience le procureur a requis quatre et trois ans de prison à leur encontre. Warren et Sandy ayant déjà fais plusieurs séjours à Nuutania, le procureur a rajouté que cette récidive est « un échec de notre système de peines ». L’avocat du papy a par ailleurs avancé que « la prison n’est pas suffisante » pour ce genre de cas. Pour leur défense les accusés se sont excusés une quinzaine de fois, ce que le procureur a qualifié de tentative « d’apitoyer le tribunal ». Ce dernier retiendra finalement 4 ans de prison ferme avec maintien en détention pour les deux hommes et a jugé recevable les demandes de la partie civile, soit 400 000 Fcfp de dommages et intérêts et la prise en charge des frais d’hospitalisation.

 

Article précedent

« L’Etat doit pouvoir avoir une politique de développement »

Article suivant

Nuihau Laurey dénonce des « polémiques stériles »

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Les agresseurs du papy sont sous les verrous