ACTUS LOCALESFAITS DIVERS

Les agresseurs d’un papy de 70 ans en garde à vue

Les images de l’agression d’un papy de 70 ans ont fait le tour des réseaux sociaux. Mais avant d’être sur la « toile » ces photos, où l’ont voit deux jeunes faire les poches de leur ainé à terre, ont été communiquées à la DSP. Les deux agresseurs ont été interpellés dimanche soir et sont en garde à vue. Ils seront déférés mardi devant le parquet et comparaitront jeudi devant le tribunal de Papeete.

Les quatre images postées lundi sur les réseaux sociaux ont révolté les internautes polynésiens. Et il y a de quoi. Sur ces photos ont y voit un homme âgé au sol, l’air hagard, entouré de deux solide gaillards qui selon l’auteur du message, venaient de l’agresser. Une agression confirmée lundi par la Direction de la sécurité publique (DSP). Les faits se sont déroulés à 17 heures en face de la base navale. Le papy rentrait chez lui après avoir acheté un casse-croûte en ville. En arrivant à son niveau, les deux jeunes qui le suivaient l’ont violement frappé au visage pour le dépouiller. Ils sont finalement repartis avec un bien maigre butin puisque le papy n’avait sur lui que 3500 Fcfp. Manque de chances pour les agresseurs un ingénieur japonais, actuellement en mission à Tahiti, a été témoin de la scène qu’il a photographié. Ces images ont permis aux forces de l’ordre d’identifier les deux agresseurs. Ils s’agit de deux hommes âgés respectivement de 26 et 27 ans et très défavorablement connus des services de police et déjà condamné pour des faits similaires. L’un d’entre eux est d’ailleurs placé sous bracelet électronique alors que le second venait juste de quitter Nuutania quelques jours avant cette nouvelle agression. Dimanche soir, lors d’une patrouille, les deux agresseurs ont été interpellés par la DSP et placés en garde à vue. D’après nos renseignements ils ont reconnu les faits. Ils seront déférés mardi devant le parquet et feront très probablement l’objet d’une incarcération provisoire en attendant leur procès. Il aura lieu jeudi dans le cadre d’une comparution immédiate. Quant au papy il a été hospitalisé dimanche et placé sous observation. Ses jours ne sont pas en danger. Lundi matin il était toujours à l’hôpital.

Article précedent

Les deux égarés de Vaiumete ont été retrouvés

Article suivant

La BT met fin au monopole de l’OSB

2 Commentaires

  1. DURALEXSEDLEX!
    5 juillet 2016 à 8h32 — Répondre

    incroyable!!

    en plus, de la petite racaille multirécidivistes!!!
    ils sont déjà connus et de la police et de la justice!!!

    la population citoyenne réclame une justice ferme et l’application la plus sévère de la LOI.

    et le fameux sentiment d’insécurité,??? à distinguer de la vraie » insécurité !!! LOL!!?

    rappelez vous de Papy Fat, de tTtioro, détroussé, tabassé, et enterré comme un vulgaire animal,!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  2. Penilla Christian
    5 juillet 2016 à 10h39 — Répondre

    Totara
    Pauvre Polynésie. aussi malade que le reste du monde.Tant que la justice se montrera aussi faible cela continuera . Faudra t il faire justice nous même, j’en suis de plus en plus persuadé ! ! !. Faudra t il sortir de chez nous armés ? J’en ai bien peur. OU est passée notre Polynésie d’autre fois , la Polynésie de ma jeunesse ? Elle semble bien morte..

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Les agresseurs d’un papy de 70 ans en garde à vue