ACTUS LOCALESECONOMIE

Les anti-moustiques classés PPN

Le Conseil des ministres a décidé ce lundi matin de classer les produits anti-moustiques en tant que Produits de première nécessité (PPN).

La mesure a pour objectif de renforcer la lutte contre l’épidémie de chikungunya, mais aussi d’encadrer les prix des anti-moustiques qui avaient eu tendance à augmenter ces dernières semaines. Les produits concernés sont les répulsifs cutanés, les moustiquaires de lit, les recharges et plaquettes contenant des principes actifs (tels que IR3535, PMDRBO, KBR 3023, DEET) dont le taux est supérieur à 19%.

Certains anti-moustiques très répandus sur le fenua ne feront pas partie de cette liste. Parmi eux, le monoï à la citronnelle, mais aussi les bracelets anti-moustiques. Tous deux n’ont pas été jugés assez efficaces pour être vendus en tant que PPN. A noter également le cas de l’anti-moustique OFF. Ce produit répulsif, le plus vendu en Polynésie, ne sera pas sur la liste des PPN car son taux de principe actif est inférieur à 19%. Hormis ces exceptions, les anti-moustiques du territoire seront donc bientôt allégés de taxes. Il faudra attendre encore trois semaines avant que la mesure ne soit effective.

Article précedent

Philadelphie : six personnes tuées, un homme recherché

Article suivant

Les élus unanimes pour demander le report du CGCT

1 Commentaire

  1. simone grand
    16 décembre 2014 à 6h49 — Répondre

    C’est un peu tard pour ce chikungunya ci mais ce sera utile pour la prévention permanente et la prochaine épidémie
    Simone

Laisser un commentaire

PARTAGER

Les anti-moustiques classés PPN