EMISSIONSL'édito d'Alexandre TaliercioPodcasts

Les câlins pour chasser la déprime – Edito 21/01/2020

Au hasard de mes pérégrinations numériques j’ai appris qu’hier c’était le Blues Monday, à savoir la journée décrétée comme étant la plus déprimante de l’année. Ce nom a été donné par une campagne de publicité de la compagnie anglaise Sky Travel en 2005. Selon elle, cette date serait le point de convergence de plusieurs paramètres négatifs dont le début de la semaine, le salaire du mois pas encore tombé, la mauvaise météo, la période post-fêtes dont les dettes de Noël non remboursées, l’arrêt des bonnes résolutions, etc. Bref pour ceux qui ont envie de positiver, hier était donc conjoncturellement la journée la plus pourrie de 2020, donc tout ne peut que s’améliorer.

Et comme il n’y a jamais vraiment de hasard dans le calendrier, comment se remettre de ce lundi brumeux ? Et bien grâce à ce mardi qui est la journée mondiale des câlins ! L’idée est de libérer son affectivité sans attendre et recevoir des marques d’amour.

Depuis des années, au fil des émissions que j’ai pu animer sur des sujets liés à la psychologie il m’a ainsi été donné d’apprendre avec vous sur cette antenne notamment, et c’est bon de le rappeler, que le contact physique entre un bébé et ses parents est bel et bien crucial pour l’épanouissement de l’enfant. Ainsi les câlins des parents assurent-ils a priori un développement optimal du système nerveux lié au repos et à la récupération physique. Grâce à ces contacts, les enfants supportent mieux le stress en grandissant, par exemple.

Et selon une étude menée par les universités de Bruxelles et de Liverpool qui vient tout juste de sortir, il est confirmé que le contact physique entre un nouveau-né et son papa a autant d’effets positifs qu’un contact avec la maman. Aussi ces résultats devraient donc encourager les papas qui ont tendance à être spontanément plutôt sur la réserve, à franchir le pas sans hésiter.

Mais même quand on est plus grand, le câlin continue d’avoir des bienfaits et pas que sa version érotique d’ailleurs. On oublie trop de se donner de la tendresse les uns les autres alors que l’on sait très bien que cela nous permet de nous requinquer et nous sentir mieux dans notre peau.

Aussi le principe de cette journée mondiale est très simple : faites une petite pancarte où il est écrit « câlin gratuit » dessus et mettez-la sur votre bureau, où rendez-vous dans un espace public et proposez une accolade sans contrepartie à une personne choisie au hasard. Ça fait honte paie ? Oui je m’en doute, mais demain il sera bien assez tôt pour parler de l’ONU et de la décolonisation, ou des municipales, alors aujourd’hui on prend sur nous et on se fait des bisous.

Article précedent

Ticket Pacific à Carrefour Taravao !

Article suivant

Couscous de quinoa aux légumes

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Les câlins pour chasser la déprime – Edito 21/01/2020