ACTUS LOCALESPOLITIQUE

Les candidats du Tavini aux territoriales dévoilés

Oscar Temaru a dévoilé samedi lors du congrès du Tavini les noms des candidats figurant sur la « liste rénovée et ouverte » du parti indépendantiste. Si les cadres du Tavini, Oscar Temaru, Minarii Galenon, Anthony Géros, Valentina Cross, Eliane Tevahitua, Richard Tuheiava ou encore Vito Maamaatuaiahutapu restent en tête des sections, la liste -qui n’a pas été dévoilée intégralement- apparaît assez rajeunie.

Près de 1 500 militants étaient présents au congrès du Tavini huiraatira samedi matin au motu Ovini. Deux principaux sujets à l’ordre du jour : « les grandes lignes du programme ainsi que l’essentiel de la liste issue de l’appel à candidature » pour les territoriales 2018.

Avant de dévoiler la liste, le congrès a donc porté sur le programme du parti bleu ciel pour les territoriales. Pour le député Tavini Moetai Brotherson « le Polynésien est au centre » de ce programme. « Aujourd’hui il est quasiment impossible, sauf pour le Tavini, de réellement arriver à obtenir la protection de l’emploi pour nos enfants », affirme le député. Dans son discours, Moetai Brotherson a d’ailleurs les autres parlementaires polynésiens qui, selon lui, n’ont rien fait pour permettre à l’assemblée de voter un texte pour la protection de l’emploi local. Autre sujet toujours d’actualité pour le parti bleu ciel : l’importance de mettre en place un deuxième aéroport international au fenua « bien évidemment aux Marquises ». Un aéroport « en altitude contrairement à celui de Faa’a » et surtout « à trois heures de Hawaï ».

A noter que l’élue Eliane Tevahitua a indiqué que le groupe UPLD aurait voté contre le projet de réforme des retraites. Elle affirme qu’il y a d’autres solutions pour remplir les caisses de la CPS, comme la création d’emploi ou le remboursement par l’Etat des 60 milliards de Fcfp de prise en charge des maladies radio-induites par la Caisse.

La liste du Tavini rajeunie pour les territoriales

Sur la liste, Moetai Brotherson a d’abord prévenu que « le choix n’avait pas été facile (…). C’est le fruit d’une réflexion profonde de notre président ». « Il faut s’attendre à des surprises et aujourd’hui il y aura de bonnes surprises », a annoncé le député. C’est le président du Tavini Oscar Temaru lui-même qui a ensuite annoncé les noms des candidats figurant sur la liste du parti indépendantiste. Oscar Temaru qui a affirmé que « l’idéologie et les compétences » avaient été les critères pris en compte pour la composition de la liste.

Sans surprise pour le coup, Oscar Temaru mènera la liste du Tavini en tête de la troisième section regroupant Punaauia et Faa’a. Eliane Tevahitua est en deuxième position, le député Moetai Brotherson troisième. Moetai Brotherson qui a annoncé qu’il démissionnerait de son poste de conseiller municipal de Faa’a s’il était élu à l’assemblée.

Parmi les jeunes candidats, Frangélica Bourgeois-Tarahu affirme avoir été très surprise que sa candidature ait été retenue. Elue au conseil municipal de Hitia’a o te ra, la jeune femme explique avoir déposé sa candidature au dernier moment.

Sur la liste même sans candidater

Tupuhina Nordman, la présidente de l’association « Fatu fenua no Makatea », opposée au projet d’extraction à Makatea, figure sur la liste du Tavini dans la section des Tuamotu de l’Ouest, en deuxième position après Vito Maamaatuaiahutapu. « Surprise », elle affirme qu’elle n’a envoyé ni CV, ni lettre de motivation. Mais qu’elle a simplement reçu un coup de fil. Le parti bleu ciel avait pourtant annoncé que « quelqu’un qui n’aurait pas envoyé sa lettre n’a aucune chance de figurer sur la liste ». Tupuhina Nordman explique avoir pris conscience que son engagement politique pourrait l’aider dans le combat qu’elle mène à Makatea.

Maurea Maamaatuaiahutapu, élue à la mairie de Faa’a, note que la liste du Tavini a été particulièrement rajeunie par rapport aux élections précédentes.

A noter que l’actuelle élue UPLD de Raromatai, Justine Teura, ne figure pas sur la liste du Tavini. Elle est remplacée par Leila Tama, une jeune fille de la Perle du Pacifique. La représentante assure pourtant qu’elle continuera le combat dans les rangs du parti.

Article précedent

La présidente de la fédération Tapura à Taputapuatea démissionne

Article suivant

SportsTahiti MAG’ : Poerani Bertrand, l’espoir au féminin de la Natation Polynésienne

12 Commentaires

  1. Tiare
    11 mars 2018 à 8h28 — Répondre

    Et combien d’emplois créés sous la présidence de M. Temaru?. J’aimerais bien qu’on me donne un chiffre.

    • HEIANA
      12 mars 2018 à 10h23 — Répondre

      @TIARE

      Geeennnrrre tu es le centre du monde qui veut être en temps et en heure pour ce que fait OSCAR et les siens hahaha …

      Prout prout et puis quoi encore ? L O L

      • Tiare
        12 mars 2018 à 11h09 — Répondre

        Bonjour Heiana si vouloir qu’on me donne un chiffre sur le nombre d’emplois créés sous la présidence de M. Temaru, fait de ma personne «le centre du monde», le commentaire que tu laisses montre plutôt que je suis dérangeante .Ton avis par contre,rase les pâquerettes et je me demande même si tu as pris la peine de lire le papier ci-dessus consacré au Tavini.J’en doute fort.

  2. Teiva doom
    11 mars 2018 à 11h46 — Répondre

    il faut arrêter de mentir c,est pour ça que les militants partent. j’étais la bas on devait être entre 1000 et 1500 participants en comptant les enfants

    • HEIANA
      12 mars 2018 à 10h25 — Répondre

      Je te contredit TEIVA DOOM ..

      J’étais également présente lors de ce congrès et je confirme qu’il y a approximatif 3 000 personnes présentes à MOTU OVINI …

  3. […] Lors de son Congrès ce samedi 10 mars, le parti indépendantiste polynésien, Tavini Huira’atira, a présenté sa liste « rénovée et ouverte » pour les élections territoriales de la Collectivité d’Outre-mer, qui auront lieu les 22 avril et 6 mai prochain. Près de 1 500 militants étaient présents selon Radio 1 Tahiti. […]

  4. Chaval
    12 mars 2018 à 5h40 — Répondre

    Entre 1000 et au maximum 1500 selon le témoignage de Teiva Doom en comptant les enfants, 3000 dont 2500 assises (c’est important ?) pour le Tavini, il y a tout de même une différence du simple au double entre les organisateurs et ceux qui sont aller voir ce qu’il en était. On gonfle systématiquement les chiffres ça impressionne les gens impressionnables bien sur. Un aéroport aux Marquises pour quoi faire ? Ça rapproche de Hawaii, oui et alors? Dépenser des milliards pour construire un aéroport qui ne servira pas à grand monde, ça c’est de l’argent bien placé non ? Il me semble que les Hawaiiens qui veulent venir en Polynésie ont un vol Hawaian Airlines qui dessert le territoire chaque semaine, ils ne sont pas des centaines de milliers à vouloir passer leurs vacances au fenua, alors un aéroport pour quoi faire ? Cet argent mettons le donc dans la caisse des retraites par exemple, là au moins ce sera de l’argent bien utilisé messieurs du Tavini.

  5. Tiare
    12 mars 2018 à 6h06 — Répondre

    M.me Tevahitua votre parti a été lâche tout comme d’autres , à ne pas s’être prononcé via les médias sur la réforme des retraites, avant la grève.Dire après près coup,que le Tavini aurait voté contre c’est un peu facile.

  6. simone grand
    12 mars 2018 à 7h14 — Répondre

    Il est étonnant que personne n’ait signalé que la 1ère condition pour attirer les investisseurs créateurs d’emplois, c’est de créer un climat de confiance. Or quand une poignée d’individus plus ma’ohi que ça tu meurs, bloque fièrement l’économie en disant: « ça coûte 800 000 000 de FCP par jour » sans que cela ne soit dénoncé par les candidats aux élections, je trouve ça plutôt irresponsable ou immature. Car qui veut placer son argent dans ces conditions-là? Pas sérieux vraiment!

  7. LOLLY
    12 mars 2018 à 8h24 — Répondre

    ouf ouf, ça fait bein rire,

    c’est ça le rajeunissement,..;et ou sont ils ou elles,

    les deux cents candidatures reçues,…???

    de la foutaise,…

  8. Tavipourrini
    12 mars 2018 à 18h41 — Répondre

    Le tavini, qui devrait être dissous pour son racisme assumé, que dire?

    En plus d’avoir montré son incompétence la dernière fois qu’il a eu le manche, en plus d’avoir montré qu’il était aussi prêt à toutes les compromissions morales (le 7/7/7), il vient nous apprendre à « rajeunir une liste » en rajeunissant les… positions inéligibles.

    Moetai Brotherson qui démissionnera de son poste qui rapporte rien, pour le poste qui rapporte, là aussi, quelle surprise…

    Enfin, les militants qui viennent poster pour raconter des salades sur le nombre de présents, on se demande s’ils se rendent compte à quel point ils sont ridicules.

  9. Pito
    13 mars 2018 à 15h32 — Répondre

    Des emplois créés quand Oscar Temaru était au pouvoir ? De qui se moque t on, son passage à la présidence de notre fenua aura été catastrophique, nous avons été ruiné par lui et son parti. Jamais il ne serait arrivé au pouvoir sans l’aide de son ennemi/complice Gaston Flosse.
    Alors ça suffit…..nous ne voulons plus le voir.

Laisser un commentaire

PARTAGER

Les candidats du Tavini aux territoriales dévoilés