ACTUS LOCALESJUSTICE

Les cantiniers de Moorea multiplient les requêtes

Le bras de fer entre les cantiniers de Moorea et la commune se poursuit en justice, alors que la mairie vient de clore le recrutement du personnel du service de restauration scolaire, d’après la secrétaire générale de la CSIP, Gisèle Teheiura. Ce vendredi, le tribunal administratif a rejeté une nouvelle requête déposée par les cantiniers de la fédération.

La rentrée scolaire approche et la commune de Moorea se prépare. D’après Gisèle Teheiura, de la CSIP, le recrutement est désormais clos. Trente-quatre postes étaient à pourvoir et seuls trois membres ou anciens membres de la fédération des cantines scolaires se sont portés candidats et ont été embauchés. Les autres salariés de Tau tama here réclament toujours le transfert de leur contrat, avec maintien des salaires et de l’ancienneté. « On demande l’application de l’arrêt de la Cour de cassation qui dit que, quand le personnel d’une entreprise privée est repris par une autorité publique en SPA (Service public administratif), c’est un transfert, donc il doit être proposé aux salariés de droit privé un contrat de droit public avec le maintien de leur contrat », précise Gisèle Teheiura.

L’avocat de la mairie de Moorea, Me Bourion, affirme au contraire qu’il « serait illégal de la part de la commune d’embaucher directement les anciens salariés de la fédération. Il faut que chacun fasse une candidature normale pour un poste public. Ils ont décidé de mener des actions en justice plutôt que de poser leur candidature pour être embauché en tant qu’agent public, c’est leur choix. »

Le tribunal administratif a rendu sa décision dans la journée sur le référé déposé par les salariés CSIP de la fédération. Leur première demande avait également été rejetée. La justice préférait attendre que la commune reprenne le service de restauration scolaire avant de statuer. Depuis le 1er juillet, c’est fait. La CSIP a encore l’intention de déposer un autre référé, concernant cette fois les libertés fondamentales. Le tribunal du travail a aussi été saisi. Il doit rendre sa décision le 21 août prochain.

Article précedent

Opération bouturage de coraux pour la Saga

Article suivant

Pas de pollution des eaux dans la décharge de Faa’a

1 Commentaire

  1. Iritahua
    29 juillet 2017 à 11h40 — Répondre

    Qui c’est fait entub….. par Mr.le Maire?

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Les cantiniers de Moorea multiplient les requêtes