ACTUS LOCALESECONOMIESOCIÉTÉ

Les commerçants « déçus » par les restrictions, mais déterminés à réussir les fêtes


Les commerçants de Papeete en attendaient plus des autorités qui n’ont assoupli qu’à la marge le couvre-feu pour les fêtes. Ils observent tout de même un regain d’activité depuis la semaine passée et espèrent beaucoup du « rush » d’avant Noël.

Dans cette boutique de vêtements du centre-ville de Papeete, comme dans la parfumerie quelques rues plus loin, c’est le même constat. « Il y a un peu de monde, surtout le matin, mais ce n’est pas comme d’habitude à cette période de l’année », explique Tehei, une vendeuse. En cause : « l’envie de faire la fête » qui n’est pas complètement au rendez-vous malgré l’approche de Noël et du Nouvel an. “Ça va couci couça », explique la responsable de Happy Tahiti, qui a vu non seulement l’essoufflement de l’activité avec la baisse du nombre de touristes, mais observe aussi une clientèle locale plus prudente sur les dépenses.

Le mois de décembre et les achats de Noël pèsent lourd pour beaucoup de magasins, qui, après une année « très compliquée », attendaient des autorités un « geste fort ». Vendredi, le Haut-commissaire Dominique Sorain et le président Édouard Fritch n’ont annoncé qu’un décalage d’une heure du couvre feu pour les réveillons du 24 et du 31, en attendant une éventuelle levée de restrictions le 15 janvier. « C’est pas ce qu’on espérait » explique Dany Dana, gérant de Patachou et président de Papeete Centre-ville. La situation sanitaire et les précautions des autorités, les commerçants les « comprennent », mais ils estiment que, vu le respect des gestes barrières dans les échoppes, les dirigeants auraient pu mieux faire.

Pas question, pour autant, de baisser les bras. D’autant, que d’après le gérant de Patachou, la campagne « J’achète au fenua », lancée avec la CCISM « commence à payer ». « La population a entendu le message, et le rush avant Noël est lancé, reprend Dany Dana. On voit davantage de trafic en ville et ça fait plaisir ». Beaucoup de clients, pourtant, se sont étonnés de voir des rues vides samedi après-midi à Papeete. « Une habitude prise pendant le Covid », plaide le responsable, qui assure que beaucoup de commerces ont bien prévu d’être ouverts ce samedi, voire dimanche matin. Pour encourager l’affluence, une nocturne est organisée vendredi soir, jusqu’à 20 heures dans la plupart des magasins. Papeete Centre-ville annonce des parkings gratuits à la mairie, à Tarahoi et Pomare et des offres spéciales. « Les commerçants vont jouer le jeu, insiste Dany Dana. Si vous voulez faire des affaires de Noël, il faut venir ».

Article précedent

Moody's ne s'inquiète pas pour les finances de la Polynésie

Article suivant

Les compétitions ne pourront pas reprendre !

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Les commerçants « déçus » par les restrictions, mais déterminés à réussir les fêtes