ACTUS LOCALESMUNICIPALESPOLITIQUE

Les conseils municipaux élus au premier tour devront attendre pour élire leur maire

Le Haut-commissariat a relayé la décision de l’État ce jeudi soir : pour éviter une transmission du coronavirus entre élus, les réunions de conseils municipaux sont annulées. En attendant, le mandat des conseillers et maires sortants devraient être allongé d’au moins deux mois. 

L’État avait déjà annoncé le report du second tour des municipales, normalement prévu pour ce dimanche 22 mars. Restait à définir le sort des conseils municipaux élus dès le premier tour. Leur élection est acquise, bien sûr, mais épidémie oblige, ils ne pourront pas se réunir tout de suite. Or la loi impose normalement que la séance d’installation, au cours de laquelle sont notamment élus le maire et ses adjoints, « doit avoir lieu au plus tôt le vendredi et au plus tard le dimanche suivant l’élection ».

La règle ne s’appliquera pas cette année. « L’ensemble des communes concernées ont été informées que les conseils municipaux programmés à partir de demain vendredi sont ajournés » a annoncé le Haut-commissariat ce jeudi, en application d’une directive nationale. En attendant que les élus puissent se réunir dans de bonnes conditions, l’État entend donc prolonger le mandat du conseil municipal sortant.

Un rapport sur l’organisation du second tour le 15 mai

« Un projet de loi d’urgence pour faire face à l’épidémie de Covid-19 fixera les modalités de continuité des exécutifs locaux, en maintenant les maires et adjoints en fonction du 15 mars au 15 mai prochain », précise le Haussariat. À cette date, « le gouvernement remettra au Parlement un rapport relatif à la tenue du second tour et de la campagne le précédant, ainsi qu’à l’installation des conseils municipaux »

Pour la plupart des municipalités polynésiennes, ce report aura des conséquences mineures : sur les 13 listes ayant recueilli la majorité absolue dès le premier tour – en ne comptant que les communes de plus de 1 000 habitants – 12 étaient menées par le maire sortant… Qui restera donc en exercice quelques semaines de plus avant d’être officiellement réélu. Seul Hao a éliminé son tavana dès le premier tour : Yseult Butcher devra donc attendre un peu avant de remplacer Théodore Tuahine.

Article précedent

Le revenu minimal de solidarité coûterait 7,9 milliards de francs par mois

Article suivant

Le prétexte de l'amour ne doit pas empêcher d'être prudents - Edito 20/03/2020

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Les conseils municipaux élus au premier tour devront attendre pour élire leur maire