INTERNATIONAL

Les déclarations de l'ambassadeur désigné américain en Israël

Jérusalem (AFP) – La désignation par le président élu Donald Trump de David Friedman comme ambassadeur des Etats-Unis en Israël pourrait, si elle est confirmée par le Sénat, annoncer une rupture de la ligne diplomatique américaine dans le conflit israélo-palestinien.

Voici quelques-unes des déclarations de M. Friedman sur un conflit que M. Trump lui-même a présenté comme le plus ardu de tous à résoudre.

– Solution à deux Etats –

« Les Israéliens devront décider s’ils abandonnent des terres pour la création d’un Etat palestinien. Si les Israéliens ne veulent pas, il (M. Trump) ne pense pas qu’ils doivent le faire. C’est leur choix… Il ne pense pas que l’existence d’un Etat palestinien indépendant soit un impératif américain » (M. Friedman au quotidien israélien Haaretz).

La création d’un Etat palestinien coexistant avec Israël est la solution au conflit retenue par les grands plans de paix et jusqu’alors par les Etats-Unis.

– Annexion par Israël de parties de la Cisjordanie occupée-

« Je suis sûr que cela ne lui (M. Trump) poserait aucun problème » (M. Friedman au quotidien Haaretz).

La droite de la droite israélienne est favorable à l’annexion des zones de Cisjordanie déjà sous contrôle israélien, sinon de tout ce territoire palestinien qu’Israël occupe depuis un demi-siècle.

– Colonies –

« Je ne crois pas qu’il (M. Trump) pense que les colonies soient illégales » (M. Friedman à l’AFP).

M. Trump « ne demandera pas à Israël de cesser de se développer » (donc de construire) dans les territoires occupés (M. Friedman au quotidien Jerusalem Post).

Sans déclarer la colonisation illégale, les Etats-Unis la disent illégitime et faisant obstacle à la paix. L’ONU et une grande partie de la communauté internationale la jugent illégale.

– Ambassade américaine –

« J’ai hâte de travailler depuis l’ambassade américaine dans la capitale éternelle d’Israël, Jérusalem » (M. Friedman jeudi après sa désignation).

Les Etats-Unis, comme la très grande majorité de la communauté internationale, refusent de reconnaître Jérusalem comme la capitale d’Israël, et maintiennent leur ambassade à Tel-Aviv. M. Trump a promis pendant sa campagne de la transférer à Jérusalem. Israël a annexé la partie palestinienne de Jérusalem, annexion jugée illégale par l’ONU.

– Militants pour la paix ou « kapos »

Les partisans de J Street, organisation juive américaine militant pour la paix entre Israéliens et Palestiniens, « sont bien pires que des kapos » (M. Friedman au site d’information Arutz Sheva).

Les kapos, recrutés parmi les autres détenus, encadraient les prisonniers dans les camps de concentration nazis et sont restés une incarnation de vilénie..

La désignation par le président élu Donald Trump de David Friedman comme ambassadeur des Etats-Unis en Israël pourrait, si elle est confirmée par le Sénat, annoncer une rupture de la ligne diplomatique américaine dans le conflit israélo-palestinien. © AFP

© AFP THOMAS COEX
La désignation par le président élu Donald Trump de David Friedman comme ambassadeur des Etats-Unis en Israël pourrait, si elle est confirmée par le Sénat, annoncer une rupture de la ligne diplomatique américaine dans le conflit israélo-palestinien

Article précedent

Harcèlement sexuel: confrontation entre Baupin et l'une de ses accusatrices

Article suivant

Un SDF sauvé de la rue, un an après sa rencontre avec JL Debré

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Les déclarations de l'ambassadeur désigné américain en Israël