ACTUS LOCALESECONOMIENUMERIQUE

Les ebooks de l’Éducation : une bibliothèque numérique gratuite pour enfants et adolescents

C’est la première bibliothèque numérique gratuite de l’Éducation. Rôdée depuis le début de l’année, elle a été officiellement inaugurée par la ministre Christelle Lehartel ce vendredi matin, à l’école Fareroi de Mahina, où les élèves ont fait la démonstration de leur intérêt et de leur agilité. Chaque école peu ainsi construire un projet éducatif autour de l’apprentissage de la lecture et particulièrement du reo tahiti, et de l’utilisation des outils numériques.

La DGEE y travaille depuis deux ans, le bébé est né au début de l’année 2021, et se porte bien. L’idée c’est d’offrir les ressources de l’éducation à tout le monde, aux enseignants, aux enfants de 3 à 15 ans et aux parents, explique Heinui Le Caill, responsable du pôle édition et média de la DGEE qui a conçu le projet. Ebooks de l’éducation, légendes, albums de littérature jeunesse et outils pour faire la classe, en reo tahiti, en reo ma’ohi, en français, anglais et espagnol, ce sont déjà 30% des ouvrages du CRDP (centre régional de documentation pédagogique) qui sont numérisés et accessibles gratuitement sur ebooks.education.pf. Des contenus qui s’adaptent à tous les appareils, ordinateurs, tablettes et téléphones portables. Ils sont également téléchargeables, pour que les élèves puissent travailler hors connexion.

« L’objectif n’est pas de remplacer le livre imprimé, précise Heinui Le Caill. Ça c’est l’outil intemporel, qui n’a besoin ni de courant ni de wifi pour fonctionner. L’idée c’est que le numérique soit au service de l’éducation. Les compétences numériques sont aussi enseignées aux élèves, et à la fin de leur cursus ils vont passer un ‘permis Internet’, donc ils sont sensibilisés sur l’utilisation correcte du numérique, des écrans, etc. »

©CP/Radio1

Mis en ligne au début de l’année, les ebooks de l’éducation sont déjà utilisés dans certaines classes, comme les CM1 et CM2 de l’école élémentaire Fareroi de Mahina, qui accueillaient vendredi matin Christelle Lehartel, la ministre de l’Éducation également en charge du numérique, pour le lancement officiel de ce nouvel outil. Les élèves ont montré comment, en plusieurs groupes, connectés ou hors connexion, ils travaillent sur la légende de Tafai. Le directeur de l’école, Daniel Leocadie, s’est félicité de la naissance de cette bibliothèque numérique, précieuse pour une population qui « n’a pas toujours la culture du livre, ni les moyens financiers » pour encourager et soutenir l’apprentissage de la lecture.

Le directeur de l’école Fereroi, Daniel Léocadie, avec la ministre Christelle Lehartel et le maire de Mahina, Damas Teuira. ©CP/Radio1

Les écoles non plus n’ont pas toujours de quoi réduire la fracture numérique : si elles bénéficient d’un débit de 4Mo grâce à une convention avec l’OPT, « on espère accéder bientôt au haut débit », dit le directeur. Dans les îles desservies par le câble, le dispositif fonctionne bien, dit la DGEE. L’un des points noirs reste les Australes, qui auront leur câble dans un peu plus d’un an, admet Christelle Lehartel.

Pour améliorer leurs connaissances et leur pratique en langues et en lecture, les élèves s’enregistrent et peuvent se réécouter pour mesurer leurs progrès. ©CP/Radio1

 

Article précedent

Recette du jour : Madeleines ananas citron vert

Article suivant

Covid : quel taux de vaccination pour protéger le fenua ?

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Les ebooks de l’Éducation : une bibliothèque numérique gratuite pour enfants et adolescents