ACTUS LOCALESPOLITIQUE

Les élus formés à l’évaluation des politiques publiques

© Radio 1

Deux administrateurs de l’Assemblée nationale sont en Polynésie pour une mission d’une semaine consacrée notamment à la formation des élus à l’évaluation des politiques publiques. Une nouvelle mission attribuée à l’Assemblée en décembre dernier qui a pour but « d’améliorer les politiques publiques ».

C’est dans le cadre de la convention de partenariat entre l’Assemblée nationale et l’Assemblée de Polynésie signée en 2012, que deux administrateurs des services administratifs nationaux sont en mission sur le fenua. Du 10 au 18 mai, Rémi Shenberg, directeur des services législatifs et Philippe Lamy, chef de la subdivision du secrétariat du Comité d’évaluation et de contrôle des politiques publiques, donneront une série de conférences et de formations aux élus et agents administratifs de l’Assemblée. Des formations particulièrement axées sur la mise en œuvre de la commission d’évaluation des politiques publiques. Une toute nouvelle commission créée en décembre 2016 et composée des neuf présidents des commissions législatives, le président de la commission de contrôle budgétaire et financier, les trois présidents des groupes politiques et le président de l’assemblée. Cette commission a pour mission d’examiner la bonne gestion des politiques publiques. Une « responsabilité des élus », pour Marcel Tuihani.

Cette commission a été créée en 2009 en métropole. Les administrateurs de l’Assemblée nationale apportent donc leurs expériences aux élus polynésiens. « Pour bien voter, il faut bien évaluer les politiques publiques avant et après », indique Philippe Lamy. Le modèle adopté par l’Assemblée nationale n’est pourtant « pas une solution miracle et il faudra adapter le modèle à la Polynésie ». Philippe Lamy apportera donc les bases de l’évaluation aux élus avec notamment les différents outils possibles.

D’autres formations seront également dispensées aux agents administratifs sur la prise de procès verbal et la rédaction des comptes rendus.

Article précedent

Le Tota Tour bat des records en 2017

Article suivant

"Les électeurs sont plus lucides que Gaston Flosse"

2 Commentaires

  1. Moana
    10 mai 2017 à 12h34 — Répondre

    Quel plaisir de voir le président de l’APF sourire, c’est si rare … Ces dernières apparitions aux côtés de son mentor étaient nettement moins souriantes pour ne pas dire pire.

  2. MATA
    11 mai 2017 à 5h42 — Répondre

    Donc les élus évalueront leur propre politique publique. Et ben, on est pas dans la merde. C’est comme demander à Flosse d’évaluer le degré de corruption en polynésie…tout l’intérêt.

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Les élus formés à l’évaluation des politiques publiques