ACTUS LOCALESÉVÉNEMENT

Les espoirs du lycée hôtelier déjà très ambitieux

Le concours du meilleur cuisinier de Polynésie n’est pas réservé qu’aux professionnels. Après la présentation par Radio 1 des quatre candidats pro, la catégorie « espoir » fait une place aux élèves du lycée hôtelier de Tahiti. Ils sont sept garçons à avoir été choisi. Les niveaux sont différents mais l’ambition est la même : réussir !

On n’est jamais trop jeune pour être le meilleur. C’est ce que ces sept élèves du Lycée Hôtelier de Tahiti tenteront de prouver le 22 mars prochain. Tous ont été sélectionnés par leurs professeurs pour intégrer la catégorie « espoir » du concours de meilleur cuisinier de Polynésie. Certains sont en BTS, d’autres en Bac Pro ou en Bac Techno mais tous ont a la même passion : la cuisine. Ils auront une entrée à base de crevettes de la Presqu’île et un plat à base de chèvre des Marquises à présenter au jury. Une chèvre qui inquiète tous les élèves, sauf Arthur Vallejo qui aime particulièrement cuisiner la viande. Le jeune homme le dit, il a « toujours rêvé d’être cuisinier ». Il vient d’intégrer une classe de mise à niveau après avoir eu son bac ES à Raiatea. « C’est génial, je m’éclate, c’est ce que j’ai toujours voulu faire », s’enthousiasme Arthur. Et qu’importe s’il n’est pas au même niveau que ses camarades, le jeune garçon a de l’ambition et c’est pour cette raison qu’il tente le concours.

 ARTHUR

Thomas Malijenovsky est tout aussi passionné. A 19 ans, le jeune cuisinier a déjà deux expériences en restauration au Park & Suites de Montpellier et avec un maître cuisinier de Bourgogne. C’est par curiosité qu’il a choisi de se lancer dans le concours. Lui qui n’a jamais mangé de chèvre veut relever le défi de la cuisiner. Ce qui l’intéresse surtout, c’est de transformer les produits pour les sublimer. Une fois son BTS en poche, Thomas compte voyager pour découvrir d’autres cuisines et les ramener ensuite en Polynésie.

 THOMAS

Jason Ho est aussi en première année de BTS Hôtellerie et restauration. Une voie qu’il a choisie après avoir été bercé par les émissions culinaires style Top Chef et Master Chef. Jason est parfaitement « épanoui » dans une cuisine, lui qui aime « faire plaisir au gens ». Il a sauté sur l’occasion du concours ouvert aux élèves pour vivre une expérience différente de ce qu’il apprend en classe. Jason compte sur sa patience pour gagner des points.

 JASON

Vaiteanui Lequerre est le plus jeune des candidats. A 17 ans, le jeune cuisinier est en terminal technologique. Il compte ensuite passer son BTS et enfin une licence et un master. Vaiteanui a décidé de suivre la même route que son grand frère. Le jeune garçon a déjà prévu d’innover durant le concours avec la cuisine moléculaire et des associations sucrées-salées. Pour celui qui se destine à être cadre dans la restauration ou l’hôtellerie, le concours sera un moyen de se décider.

 VAITEANUI

Pour Keanu Boosie, le concours sera une revanche. En 2016, le cuisinier de 19 ans a participé au concours international des lycées hôteliers et a fini troisième. Cette fois-ci, il veut prouver qu’il peut faire mieux. Et la chèvre ne va pas faciliter la tâche, « c’est difficile de trouver une autre recette que la chèvre au lait de coco ». Keanu compte sur sa maîtrise de la technique pour assurer au concours et espère ne pas se laisser déconcentrer par des petits détails. Une fois, qu’il aura décroché son BTS, Keanu souhaite se faire de l’expérience en métropole avant de revenir et de monter un restaurant avec son petit frère actuellement en formation pâtisserie. Les deux garçons ont été inspirés par leur papa souvent en cuisine.

 KEANU

Hekenoa Greig est le seul candidat en 2ème année de BTS. Le jeune homme a commencé son cursus en France en alternance au Café de la Paix avec un meilleur ouvrier de France, Christophe Raoux. Ce dernier lui a d’ailleurs promis une place dans son restaurant une fois ses études terminées. Hekenoa estime que le concours est une bonne façon de faire un point sur ses compétences. Ce qu’il a appris durant ses stages en métropole pourrait bien être un avantage sur ses adversaires.

 HEKENOA

Le dernier candidat, Louis Yamaguchi est actuellement en stage en métropole à L’auberge de l’ill, trois macarons au Guide Michelin. C’est la deuxième fois que Louis fait un stage auprès du chef Marc Haeberlin. Le jeune garçon est un candidat sérieux puisqu’il vient d’être reçu à l’Institut Paul Bocuse où seules 24 places sont disponibles pour toute la France.

Article précedent

Le narcotrafiquant "El Chapo" plaide non coupable devant la justice américaine

Article suivant

Les danseurs de All in One se frottent à l’international

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Les espoirs du lycée hôtelier déjà très ambitieux