EMISSIONSL'édito d'Alexandre TaliercioPodcasts

Les extraterrestres ont-ils renoncé à la communication pour trouver la paix ? – Edito 17/11/2017

Avez-vous déjà entendu parler du paradoxe de Fermi ? Il s’agit en fait d’une série de questions qu’un physicien italien s’est posées en 1950. Celles-ci peuvent être synthétisées sous la forme suivante : « S’il y avait des civilisations extraterrestres, leurs représentants devraient être déjà chez nous. Où sont-ils donc ? ». Cette problématique revêt de nos jours un caractère encore plus pertinent. Il ne se passe plus un mois sans que des exoplanètes aux caractéristiques proches de notre Terre ne soient découvertes notamment grâce au radio télescope Kepler qui nous a permis de faire un bond de géant dans le domaine.

Depuis des décennies les scientifiques étaient dans la posture d’attendre de capter un signal intelligent venu d’ailleurs, notamment via le programme SETI et son énorme antenne à Arecibo. En dehors de quelques signaux troublants autour desquels il n’existe encore aucune certitude quant à leurs origines, le fait est qu’on n’a toujours rien eu à se mettre sous la dent. Pourquoi un tel silence radio ? Alors que plus personne de sérieux, y compris au Vatican, ne s’aventure plus à soutenir qu’il est impossible que la vie soit apparue ailleurs, que les consciences donc sont prêtes à accueillir cette idée, pourtant : toujours rien.

Et bien figurez-vous que certains spécialistes ont décidé de changer leur fusil d’épaule. Plus question d’attendre de recevoir un signe, c’est l’inverse qui se produit, c’est l’humanité qui leur envoie un message pour se manifester et leur dire qu’on est « ok » pour communiquer. C’est ainsi que grâce aux dernières découvertes, on apprenait hier qu’un message vers deux planètes à 12 années-lumière de la nôtre a été envoyé pendant trois jours le mois dernier. Il s’agit d’une sorte de tutoriel mathématique en langage binaire et des extraits musicaux. Pourquoi ces deux exoplanètes en particulier ? Car il semblerait selon les observations effectuées qu’elles aient le potentiel d’y receler de la vie et pourquoi pas de la vie intelligente. Dans le meilleur des cas, vue leur distance raisonnable en termes cosmiques on pourrait attendre une réponse d’ici 2042 dans le scénario le plus optimiste.

Mais encore faut-il que par leur intelligence supposément supérieure ils aient encore l’équipement pour nous capter. Car entre nous, si leur société a évolué comme la nôtre, il est possible que pour trouver la paix ils aient décidé de supprimer les moyens de communication à grande échelle. Si comme nous tout ce qui est radio ou télédiffusé ou publié sur des réseaux électroniques devient prétexte à faire ressortir les plus bas instincts de l’espèce ; que la bave aux lèvres la liberté d’expression a été travestie chez eux aussi en liberté de dire tout et n’importe quoi, de salir et d’abîmer pour n’importe quel motif, alors je peux comprendre leur silence. J’espère simplement que chez nous on n’aura pas à devoir recourir à de tels extrêmes, que les arguments et la quête d’une fulgurance intellectuelle permanente puissent encore prendre le dessus sur la haine. Je ne sais pas si nous avons le potentiel de nous élever jusqu’aux étoiles, pour l’instant il est surtout question de garder le menton haut face à la meute. Y’a un début à tout …

Article précedent

Marcel Tuihani part seul aux territoriales

Article suivant

Oeufs mimosa à l'avocat

1 Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Les extraterrestres ont-ils renoncé à la communication pour trouver la paix ? – Edito 17/11/2017