ACTUS LOCALESSPORTS

Les fédérations polynésiennes refusent les Mini-Jeux

Les présidents de fédérations sportives ont été reçus jeudi matin par le président du Pays et ministre des Sports, Edouard Fritch. Leur chef de mission, Charles Villerme, a indiqué que le mouvement sportif avait décidé de ne pas participer aux Mini-Jeux du Vanuatu.

C’est officiel, les sportifs polynésiens ne participeront pas aux Mini-Jeux du Vanuatu. Les présidents des fédérations, menées par le chef de mission pour cet événement, Charles Villerme, ont officiellement informé le président du Pays, jeudi matin.

La semaine dernière, le directeur du Service de la jeunesse et des sports et plusieurs représentants du mouvement sportif avaient annoncé le boycott des Mini-Jeux. Un boycott décidé à la suite de la décision du Conseil des Jeux d’écarter les fédérations de boxe et de rugby délégataires de service public, au profit des fédérations de Tauhiti Nena et Charles Tauziet. Quelques jours plus tard, Edouard Fritch avait expliqué qu’il boycottait la décision du Conseil des Jeux, mais qu’il ne comptait pas empêcher les sportifs polynésiens de se rendre aux Mini-Jeux, souhaitant se ranger à l’avis des fédérations.

Les fédérations ont donc fait le choix de ne pas se rendre au Vanuatu. Il a été demandé au président de réaffecter les 40 millions de Fcfp prévus pour le déplacement à la préparation des athlètes aux Jeux de Samoa en 2019.

Article précedent

EDT rafle la deuxième étape et la tête du classement

Article suivant

L’incroyable affaire du bus de la mairie de Papara

1 Commentaire

  1. Iritahua
    3 novembre 2017 à 6h30 — Répondre

    Encore des décisions de quelques pelés pour pénaliser nos jeunes aux jeux, des avantages pour ces dirigeants. Tout est pourri sur ce territoire.

Répondre à Iritahua Annuler la réponse.

PARTAGER

Les fédérations polynésiennes refusent les Mini-Jeux