INTERNATIONAL

Les forces irakiennes reprennent leur offensive vers Mossoul

Kirkouk (Irak) (AFP) – Les forces irakiennes, revigorées par leur percée contre le groupe Etat islamique (EI) dans la ville occidentale de Fallouja, ont repris samedi leurs opérations autour de Mossoul, un autre fief des jihadistes dans le nord du pays, selon une source officielle.

« Nous avons commencé à 05H00 (02H00 GMT) la deuxième phase de l’opération pour la libération de Ninive », la province septentrionale dont Mossoul est le chef-lieu, a déclaré à l’AFP le ministre de la Défense Khaled al-Obeidi.

Selon lui, « le but de l’opération est de prendre la localité de Qayyarah et d’en faire un tremplin pour reconquérir Mossoul », deuxième ville d’Irak conquise par les jihadistes en juin 2014, cinq mois après Fallouja.

Qayyarah, qui dispose d’un aérodrome, est située à une soixantaine de kilomètres au sud de Mossoul.

Le 24 mars, l’armée irakienne appuyée par des combattants kurdes et des miliciens chiites avait lancé une offensive majeure pour reprendre la province de Ninive. Décrite comme une première étape pour la reconquête de Mossoul, cette opération était menée à partir de la localité de Makhmur, au sud de Mossoul et à l’est de Qayyarah.

Vendredi, le Premier ministre irakien Haider al-Abadi a affirmé que les forces progouvernementales avaient quasiment pris le contrôle de Fallouja, un autre bastion jihadiste à 50 km à l’ouest de Bagdad.

Selon lui, seules quelques poches de résistance jihadistes demeurent à Fallouja après la reprise par les forces irakiennes du complexe gouvernemental au centre de la cité. L’EI tient cependant toujours les quartiers nord de la ville où il retiendrait des milliers de civils comme boucliers humains.

La coalition internationale menée par les Etats-Unis qui appuie les forces irakiennes dans leur lutte antijihadistes notamment avec des raids aériens, avait fait de la reconquête de Mossoul une priorité.

Mais face à la pression du Parlement, le Premier ministre avait préféré concentrer les efforts militaires sur Fallouja.

Vendredi, M. Abadi avait aussi affirmé que la libération de Mossoul était « très proche ».

Un véhicule des forces antiterroristes garées à Fallouja pendant une opération pour regagner la ville au groupe EI le 16 juin 2016. © AFP

© AFP/Archives Jean Marc MOJON
Un véhicule des forces antiterroristes garées à Fallouja pendant une opération pour regagner la ville au groupe EI le 16 juin 2016

Article précedent

Royaume-Uni: le meurtrier présumé de Jo Cox devant la justice

Article suivant

Policier et sa compagne tués: deux proches du tueur devant la justice antiterroriste

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Les forces irakiennes reprennent leur offensive vers Mossoul