EMISSIONSL'édito d'Alexandre TaliercioPodcasts

Les Geeks sortent champions du confinement – Edito 25/05/2020

Quelle est selon vous la frange de population qui ressort de ce grand confinement pas moins déséquilibrée qu’elle ne l’était déjà, voire même qui s’en sortirait mieux que les autres ? Les geeks, ou autrement dit les amateurs entre autres de nouvelles technologies, de jeux vidéo et autres univers ludiques liés aux super héros et à l’anime. Quand la majorité de ceux qui étaient forcés de rester enfermés rongeait son frein, certains n’ont ainsi, peu ou prou, même pas vu le temps passer.

Entre deux sessions de Fortnite ou de Call of Duty Warzone, du binge watching des chefs d’œuvres du Studio Ghibli fraîchement débarqué sur Netflix avec l’intégralité de son catalogue dont « Princesse Mononoké » ou « Le Château Ambulant »,  de la quasi rédaction d’une thèse sur la config ultime d’un PC gamer qu’on se rêve : il est vrai que les geeks n’ont pas été des masses bousculés dans leurs habitudes. Mais attention aux mauvais raccourcis, ces adolescents ou adulescents selon leur âge réel, n’en sont pas tous pour autant des ermites introvertis qui ont voué leur âme au Dieu Pixel. Un geek ça sort normalement aussi de chez lui avec plaisir notamment quand il s’agit d’assister à une avant-première au ciné, surtout si c’est pour la projection d’un nouvel opus de Star Wars et qu’il a là l’occasion de se grimer en Wampa des glaces ou en Seigneur Sith. D’ailleurs un geek ça adore aussi voyager surtout si c’est l’occasion d’une visite au Pays du Soleil Levant où l’on trainera avec ses potes otaku locaux dans le quartier de l’électronique d’Akihabara à Tokyo.

C’est juste qu’ils ont appris à supporter de faire sans le grand air de l’extérieur, en sachant s’occuper sans jamais s’ennuyer entre quatre murs. Confrontez-les à ce que l’on s’imagine être pour eux un péril ultime insurmontable : celui d’une coupure d’internet qui s’inscrirait dans la durée, et ils continueraient à vous paraître stoïques car plongés dans la lecture de mangas ou dans un roman interactif dont ils sont le héros, avec dé et crayon à papier.

Je vous en parle aujourd’hui car en ce 25 Mai on fête la journée mondiale qui leur est consacrée et aussi et surtout parce que je n’ai pas envie de me répéter. Donc soyez un minimum geek car si vous voulez savoir ce que je pense de la limitation de la vente d’alcool, de ce qui se trame derrière les études sur la chloroquine, des campagnes imagées de sensibilisation à la distanciation sociale, des « rageux » racistes sur internet, bref tous ces thèmes qui tournaient encore en boucle ce week-end, rendez-vous sur le replay du site radio1.pf.

Mais il y bientôt du neuf à me mettre sous la dent, notamment la Guerre Froide larvée entrain de se mettre en place entre la Chine et les USA, même si, comme le disait Yoda dans « L’Empire contre-attaque » il y a déjà 40 ans : « Personne par la Guerre ne devient grand. ». Et oui Yoda, apprendre de leurs erreurs, les humains doivent, mais n’arrivent pas. Ainsi va la Force.

Article précedent

Le conseil des ministres veut reporter à octobre le transfert des aérodromes d'État

Article suivant

Journal de 12:00, le 25/05/2020

1 Commentaire

  1. River Song
    26 mai 2020 à 8h15 — Répondre

    Merci pour cette jolie chronique pleine de respect, je ne savais pas à quoi m’attendre en cliquant sur le lien et je ne suis pas déçue 🙂

Laisser un commentaire

PARTAGER

Les Geeks sortent champions du confinement – Edito 25/05/2020