ACTUS LOCALESJUSTICE

Les habitants de Tema’e demandent toujours l’accès par le golf

© Association des Habitants de Tema’e

Nouvel épisode dans la bataille qui oppose les riverains de Tema’e et la société Océanienne de Développement Touristique propriétaire du golf sur l’accès à la route longeant le lac. Accès restreint depuis 2016 aux piétons et aux deux roues. Mardi matin, le rapporteur public du tribunal administratif de Papeete s’est positionné du côté de l’association en demandant au Pays de faire cesser l’occupation illégale du domaine public.

C’est une histoire qui dure depuis huit ans. Mardi matin, le tribunal administratif de Papeete était saisi de deux demandes par l’association des habitants de Tema’e à Moorea au sujet de l’accès à la route longeant la rive du lac et du golf. Une route de 500 mètres créée en 2005 par un remblai permettant de rejoindre rapidement le motu de Tema’e. Cet accès a été fermé partiellement depuis 2010 par les différents propriétaires du golf. L’association estime que cette route est publique et que son accès doit donc être possible pour tous et non seulement aux piétons et aux deux-roues.

Depuis 2016, les riverains demandent au Pays de reconnaître cette parcelle comme étant du domaine public. Faute de réponse, l’association a donc demandé au tribunal administratif d’annuler le refus implicite du Pays. Mais en décembre dernier, le Pays a finalement reconnu la majeure partie de la route comme relevant de son domaine public.

Mardi matin, la question a donc été mise de côté par le rapporteur public du tribunal administratif de Papeete. Mais une autre demande a été formulée par l’association, celle « d’enjoindre le Pays à faire cesser l’occupation illégale par la société Océanienne de Développement Touristique (ODT) et de rétablir son libre accès à tous ». Une demande soutenue par le rapporteur public. Ce dont se réjouit le président de l’association des habitants de Tema’e, Alain Bonno. Pour les riverains, l’accès à cette route est une question de sécurité.

Pour autant, l’affaire est loin d’être terminée. La société ODT a déposé une demande d’autorisation temporaire du domaine public qui doit être étudiée dans les prochaines semaines par le Pays. Mais aussi, une demande auprès du tribunal foncier pour être reconnu propriétaire de cette partie du terrain.

En attendant, la décision du tribunal administratif de Papeete sera rendue le 19 février prochain.

© Association des Habitants de Tema’e

Article précedent

Année du cochon : ces horoscopes qui agacent, ou pas - Edito 05/02/2019

Article suivant

CHPF : le Pays bien parti face à Bouygues énergie

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Les habitants de Tema’e demandent toujours l’accès par le golf