ACTUS LOCALESPOLITIQUE

Les maires veulent toujours plus de FIP

A l’occasion de la réunion du comité des finances locales, le président du Syndicat pour la promotion des communes (SPC), Cyril Tetuanui, est revenu à la charge pour demander l’augmentation du Fonds intercommunal de péréquation (FIP). Problème, le Pays n’est « pas vraiment d’accord ». Pas plus que l’Etat.

Le comité des Finances locales s’est réuni en séance plénière jeudi après-midi au haussariat. L’occasion pour l’Etat, le Pays et les communes de décider de l’attribution de la dotation du FIP pour 96 nouvelles opération. Selon le président du Syndicat pour la promotion des communes (SPC), Cyril Tetuanui, 78% des dossiers présentés ont été retenus pour un montant d’investissement de 2,568 milliards de Fcfp : « C’est le travail au niveau des élus en amont avant cette séance qui a porté ses fruits. » Les priorités des communes se sont portées sur la potabilisation de l’eau, le traitement des déchets et la construction des établissements scolaires. En totalité pour cette année, l’Etat et le Pays contribuent respectivement à hauteur de 1,88 et de 15,68 milliards de Fcfp. Mais le président du SPC attend encore plus du Pays et de l’Etat. Il souhaite une augmentation de 17 à 20% du fonds.

Article précedent

Raynal explique la politique de la Santé aux lycéens

Article suivant

Marche blanche contre la violence le 11 mars à Moorea

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Les maires veulent toujours plus de FIP