ACTUS LOCALESECONOMIE

Les microcrédits ont la mégacote

P1050357

La sixième « Semaine du microcrédit » de l’Adie se déroule du 31 août au 4 septembre. L’occasion pour les porteurs de projets de venir se renseigner sur un éventuel financement et obtenir des conseils sur les démarches à suivre pour la création d’entreprise. Au premier semestre 2015, l’ADIE a financé 376 personnes pour un coût de 149 115 635 Fcfp.

L’ADIE, association pour le droit à l’initiative économique, a pour but de financer les personnes désireuses de créer leur propre activité et qui ne sont pas finançables par les banques. Créer son propre emploi pour augmenter ses revenus, c’est tout l’intérêt d’obtenir un microcrédit. L’activité de l’association se développe de plus en plus au fenua, notamment depuis la crise économique. En effet, les profils des porteurs de projet sont majoritairement des « changements de situation, des salariés qui perdent leur emploi et donc leurs revenus », comme l’indique Yoann Capmas, délégué territorial pour l’ADIE. En plus d’un financement, l’ADIE prodigue également des conseils et des formations dans le but de simplifier les démarches administratives ou d’aider à la gestion de son projet. Créée en 2010, l’ADIE a financé 1 700 entreprises et accompagné plus de 2 500 porteurs de projet. L’aide financière apportée par l’ADIE débute à partir de 12 000 Fcfp jusqu’à 1 200 000 Fcfp pour l’achat de matériels, de stock, trésorerie…

Cette année, la semaine du microcrédit est dédiée à des secteurs traditionnels : l’agriculture, la pêche et l’artisanat avec la présence du service du développement rural, du service de la pêche et de la chambre d’agriculture et de la pêche lagonaire.

Mardi matin, Tamatuihau Chan et sa copine, jeunes diplômés, sans emploi, ont fait le déplacement de Mahina par curiosité avec un projet en tête.

Article précedent

Émile Vernier contre la commission d'enquête

Article suivant

L'espérance de vie 5 à 7 ans plus faible qu'en métropole

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Les microcrédits ont la mégacote