ACTUS LOCALESENVIRONNEMENT

Les nacres transférées à Takume n’étaient pas malades

Une ferme perlière des Tuamotu. © Cédric Valax

Dénoncé fin septembre, le scandale des 2 000 nacres « malades » transférées de Raroia à Takume vient de se dégonfler. Les analyses demandées par le ministère de l’Economie bleu sont tombées. Les nacres n’étaient pas malades. Reste qu’une procédure de sanction administrative est toujours en cours.

Les nacres transférées de Raoia a Takume pour réensemencer le lagon ne sont pas malades. Les résultats des analyses effectuées par la Direction des ressources marines et minières (DRMM) ont été rendus publics jeudi. « Nous n’avons trouvé aucun agent pathogène dans ces huitres perlières » confirme la directrice de la DRMM, Hinano Teanotoga.

© Cédric Valax Takume

Le scandale dénoncé fin septembre se dégonfle donc. L’affaire avait grand bruit quand un élu de Takume, Bruno Faatoa, dénonçait « un crime » contre son atoll. En cause le déversement qu’il jugeait illicite de 2 000 nacres qualifiées de malades. Également perliculteur et craignant la contamination de son lagon, Bruno Faatoa accusait la société Yu, responsable de ce transfert et le Pays d’être au courant de l’état de ces nacres. De graves accusations qui avaient conduit le ministre de l’Économie bleue, Teva Rohfritsch, à lancer une enquête administrative. Le ministère indique d’ailleurs qu’une procédure de sanction administrative est en cours puisque le transfert des huitres perlières de Raroia à Takume n’avait pas été déclaré. L’affaire est également toujours en cours du côté du palais de justice où le procureur avait été saisi par un des perliculteurs de Takume .

Communiqué – Point Nacres Takume by Fred Ali on Scribd

Article précedent

Pe’a pe’a autour de la décharge de Tiputa

Article suivant

Jets de pétards: Metz perd deux points, une sanction "inédite et sévère"

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Les nacres transférées à Takume n’étaient pas malades