ACTUS LOCALESSOCIAL

Les négociations avancent chez Wing Chong

Une nouvelle réunion de négociation a eu lieu entre la direction de Wing Chong et la CSIP lundi. La direction a accepté de revaloriser les salaires de ses employés à hauteur de 1,25%. Une autre réunion est prévue mardi.

Depuis mercredi dernier, les employés de Wing Chong sont en grève. Ils ont, en tout et pour tout, dix points de revendications parmi lesquels la prime de pénibilité, la mise en place de la formation cariste des chauffeurs d’élévateur ou encore la régularisation des horaires de travail. Une réunion a eu lieu lundi matin entre la direction de l’importateur et le syndicat CSIP avec comme médiateur l’inspecteur du travail. Selon les syndicalistes, il y a eu une avancée notamment au niveau du reclassement, puisque la direction a accepté de revaloriser le salaire des employés à hauteur de 1,25%. Mardi une autre réunion est prévue.

Article précedent

Le CESC se projette en 2050 pour célébrer ses 40 ans

Article suivant

Pourquoi Moetai Brotherson a "chapé" le Congrès

3 Commentaires

  1. CSIP
    4 juillet 2017 à 14h09 — Répondre

    Correction sur les informations transmises par Radio1 :
    C’est une augmentation moyenne de 1,06% et non 1,25% comme le déclare la Direction Wing Chong.
    Cette augmentation de 1,06 est une avancée par rapport à la grille du Secteur du Commerce. Gardons toutefois à l’esprit que ladite grille n’a bénéficié d’aucune revalorisation depuis plus de 10 ans.
    Ce matin, mardi 04 Juillet 2017, fut une brève rencontre avec la Direction qui s’est soldée par un statuquo. Aucune nouvelle proposition de sa part malgré celles formulées ce jour par la CSIP. Des propositions qui convergent pourtant vers celle de la grille de la société Wing Chong ».

    Le Bureau de la CSIP

    • 4 juillet 2017 à 14h49 — Répondre

      Bonjour, c’est la CSIP et non la direction de Wing Chong qui évoque cette augmentation de 1,25% sur Radio 1 et sur TNTV. La direction de Wing Chong n’a fait aucun commentaire.

  2. Tiare 1
    4 juillet 2017 à 19h40 — Répondre

    Les patrons tiennent leurs employés avec comme carotte tendue au bout de la perche un emploi à la clé mais sous payé, c’ est ça ou la porte illico presto. La grève de ces personne qui effectuent un travail pénible rémunéré au smic depuis des années est bien plus légitime que celle des pompiers fonctionnaires, il y a peu. Les patrons s’enrichissent et les petits employés qu’on exploite triment alors que tout est cher chez nous, pour se nourrir, se loger, se vêtir. Les riches de plus en plus riches, les pauvres de plus en plus pauvres, c’est un cercle vicieux, infernal et c’est la société qui fait que malheureusement les choses sont comme elles sont.

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Les négociations avancent chez Wing Chong