ACTUS LOCALESEDUCATION

Les parents d’élèves de Moorea inquiets pour la cantine

09
08
07
05
06
04
02
03
01
[/su_carousel][/su_slider]

Les parents d’élèves de Moorea sont inquiets. A quelques jours de la rentrée, ils veulent en savoir plus sur les conditions de restauration prévues par la commune pour leurs enfants et notamment à quel tarif la commune va leur facturer le repas de leurs bambins.
La fédération des parents d’élèves de l’enseignement public (FAPEEP), les présidents des associations de parents d’élèves de Moorea affiliés à la Fédération Ta’u Tama here de Moorea ont organisé jeudi matin une conférence de presse. Le président de la FAPEEP Tepuanui Snow a été clair : « le devenir du personnel de la fédération Ta’u Tama here de Moorea n’est pas le thème de la conférence ». C’est en effet la situation des « enfants » qui intéressait la fédération. Tepuanui Snow dit regretter le silence de la commune quant aux inquiétudes des parents, même s’il considère que la mise en régie de la cantine par la commune de Moorea-Maiao est « une bonne chose » car elle permet la réduction des dépenses.

La présidente de l’association des parents d’élèves de Paopao, Paola Tama, est toute aussi claire et ne veut pas faire d’amalgame. Pour elle, le problème du personnel de la fédération Ta’u Tama here va se régler devant les tribunaux. Son inquiétude concerne bien les repas et leur facturation. Les années précédentes, les parents payaient 3 500 Fcfp par mois par enfant.

Hinanui Céran-Jérusalémy est secrétaire de l’association familiale d’enfants. Comme Paola Tama, elle préfère mettre les enfants au centre des discussions et de leurs préoccupations.

Du côté de la commune, le tavana Evans Haumani se dit serein et affirme que « tout est prêt pour la rentrée. Les repas des élèves seront bels et bien servis et le tarif ne change pas, il reste le même que les années précédentes ». Il insiste sur le fait que le personnel nouvellement embauché a suivi des formations au niveau de la préparation des repas et de l’hygiène par des formateurs du centre de gestion et de formation (CGF). L’an dernier la fédération Ta’u Tama Here de Moorea servait 2333 repas par jour, cette année le tavana prévoit près de 2400 repas hebdomadaires.

Article précedent

Préavis de grève dans les enseignes du groupe Wane

Article suivant

La Presqu'île au rythme de la Billabong Pro

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Les parents d’élèves de Moorea inquiets pour la cantine