ACTUS LOCALESECONOMIE

Les perliculteurs misent sur le marché chinois

©Cédric Valax

©Cédric Valax

Une délégation chinoise de 28 professionnels de la bijouterie-joaillerie est arrivée mercredi soir à Tahiti. Invité par la Tahitian Pearl association of French Polynesia (TPAFP), via son bureau Hongkongais (TPAHK), ces habitués des perles blanches viennent découvrir notre or noir. L’objectif est de développer le marché de la perle noire en Chine, tout en assurant la promotion de notre destination auprès d’une clientèle habituée au luxe.

La perle noire peut-elle mieux se vendre en Chine ? Indiscutablement oui. Mais encore faut-il pour cela que les professionnels chinois soient sensibilisés à nos gemmes. C’est avec cet objectif que le bureau hongkongais de la Tahitian Pearl Association a invité une délégation de 28 professionnels à découvrir notre fenua et la plus belle de ses ressources. Des professionnels triés sur le volet et des objectifs que nous présente Aline Baldassari, présidente de la TPAFP.

Jeudi, la délégation était invitée à découvrir nos perles noires lors de la vente aux enchères organisée par le GIE Tahiti Pearl Auction de Maeva Wane. A Tahiti la délégation visitera également la Cellule contrôle qualité de la perle (CCQP). Les professionnels chinois s’envoleront ensuite vers Rangiroa pour découvrir le Centre des métiers de la nacre et de la perliculture, ainsi qu’une ferme perlière. Autre déplacement, celui prévu à Bora Bora pour découvrir la perle du Pacifique. Un voyage pour sensibiliser nos visiteurs au tourisme afin d’assurer la promotion de notre destination auprès d’une clientèle habituée au luxe. La délégation chinoise quittera la Polynésie mercredi prochain.

Article précedent

La France mobilise le Charles de Gaulle contre l'Etat islamique

Article suivant

Deux jours pour échanger sur la violence intrafamiliale

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Les perliculteurs misent sur le marché chinois