ACTUS LOCALESECONOMIE

Les premiers poissons de la ferme de Hao dans 3 ans

Le projet aquacole de Hao avance. Des « festivités dans le cadre du lancement de la ferme aquacole de Hao » sont d’ailleurs prévues jeudi sur l’atoll des Tuamotu en présence du patron chinois de Tahiti Nui Ocean Foods, Wang Chen. Le gouvernement a encore rappelé mardi les deux des conditions sine qua non pour ce projet : la « préservation absolue de l’environnement » et la « priorité à l’emploi local ».

Une réunion de travail sur le projet aquacole de Hao a eu lieu mardi à la présidence entre le président, Edouard Fritch, le vice-président, le ministre de l’Environnement et le président de Tahiti Nui Ocean Foods, Wang Chen, accompagné de sa délégation. Une réunion qui avait surtout pour objectif de faire le point sur l’ensemble du projet de la ferme aquacole « tant sur le plan économique, financier, fiscal, technique, environnemental et scientifique » comme l’a indiqué le vice-président, Teva Rohfritsch, à l’issue de la réunion.

Le vice-président annonce que les premières productions de poisson sont attendues d’ici trois ans « comme monsieur Wang Chen l’a annoncé ». Pour Teva Rohfritsch, il ne faudra pas espérer 500 000 tonnes de poisson cette année. « Nous allons atteindre ce quota lorsque le projet sera entièrement ficelé. (…) Ils vont d’abord produire 500 puis 1 000 tonnes ».

« La préservation absolue de l’environnement » et la « priorité à l’emploi local » sont les deux « conditions émises par la Polynésie » pour l’acceptation de ce projet aquacole. Et selon le vice président, le président de Tahiti Nui Ocean Foods, Wang Chen, est lui aussi dans cette optique.

Un déplacement est d’ailleurs prévu jeudi à Hao, pour participer « aux festivités prévues dans le cadre du lancement de la ferme aquacole de Hao ».

Article précedent

Le festival Ono’u à Tahiti, Moorea, Bora et Raiatea

Article suivant

Le maire et le directeur d’école se déchirent à Tatakoto

2 Commentaires

  1. Viniura
    30 mai 2018 à 7h55 — Répondre

    « La préservation absolue de l’environnement » et la « priorité à l’emploi local » sont les deux « conditions émises par la Polynésie » pour l’acceptation de ce projet aquacole

    Il serait intéressant de creuser le premier point … Le dossier est public

  2. simone grand
    30 mai 2018 à 8h02 — Répondre

    Comment et avec quoi seront nourris les poissons offerts à la vente pour la consommation humaine?

Répondre à simone grand Annuler la réponse.

PARTAGER

Les premiers poissons de la ferme de Hao dans 3 ans