ACTUS LOCALESECONOMIE

Les propositions de la CCISM pour développer l’export

© CCISM

Moins de taxes, création d’un “Club Export”, concurrence sur le marché des transitaires, label “Made in Tahiti”, ce sont les propositions de la chambre de commerce après le Tahiti Export Event qui s’est déroulé la semaine dernière.

Pour réfléchir aux solutions pour développer les exportations, la CCISM avait réuni les professionnels du secteur, les 22 et 23 novembre. Première proposition : la création d’un “Club Export”, un lieu pour échanger des informations et mutualiser des moyens. Explication de Mathias Destombes, conseiller import-export à la CCISM.

Autres demandes des exportateurs : la suppression de freins à l’export. Il s’agit principalement de taxes sur le commerce extérieur, à l’export comme à l’import, résume Mathias Descombes, en tant que rapporteur de ces rencontres.

Le marché des transitaires a aussi été un sujet de discussion entre professionnels de l’export, qui réclament plus de concurrence et des tarifs moins élevés.

Et Mathias Descombes insiste aussi sur l’idée d’un label “Made in Tahiti”, à condition qu’il soit soutenu par une politique publique volontaire du gouvernement.

 

Article précedent

Trois nouveaux vaccins bientôt obligatoires

Article suivant

Journée polynésienne à l’école, que « de l’affichage »

1 Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

Les propositions de la CCISM pour développer l’export