ACTUS LOCALESEDUCATION

Les syndicats mobilisés mais divisés

9
15
1
14
13
12
11
10
17
8
7
6
5
4
3
2
0001
16
20
19
18

Les syndicats ont réussi à mobiliser près de 2 000 manifestants dans les rues de Papeete, mardi matin, lors de la marche organisée pour protester contre les réformes du gouvernement Macron. « Plus forts ensemble » était le slogan utilisé mardi par les syndicats, qui sont pourtant partis divisés et ont été reçu chacun leur tour par le secrétaire général du haut-commissaire.

Les syndicats, et notamment le Stip-UNSA éducation, ont réussi à rassembler beaucoup de monde mardi matin, lors de la manifestation prévue en soutien à la grève nationale contre les réformes Macron. Les grévistes étaient plus de 2 000, selon les syndicats, et entre 1 700 et 1 800 selon la police. Parmi les revendications locales : le non-respect du protocole parcours carrière et rémunération, la réinstauration de la journée de carence, ou encore la suppression d’emploi dans le service public. Dans son discours, la secrétaire générale du STIP, Diana Yieng Kow, a appelé le président Macron à « tenir ses engagements » et à « corriger le tir » : « A chaque fois qu’un gouvernement fait de la calculette son projet politique, cela fini mal ».

Seul bémol, malgré le slogan fort de cette manifestation « Plus forts ensemble », les syndicats sont partis dispersés et ont décidé d’être reçus chacun leur tour par le secrétaire général du haut-commissaire, Marc Tschiggfrey. La secrétaire générale du STIP-UNSA éducation, Diana Yieng Kow, ne s’attendait pas vraiment à cette division, regrettable selon-elle.

Même son de cloche au SNUipp-FSU. La secrétaire générale, Yolande Sit Seo Yen, regrettait également cette dispersion.

Selon les syndicats, le secrétaire général au haut-commissaire s’est engagé à transmettre leurs doléances à Paris. Diana Yieng Kow affirme rester « en alerte et très attentive ». « Nous reviendrons aussi souvent que nécessaire ».

Article précedent

Trois-quarts des professeurs d’écoles en grève au fenua

Article suivant

Les trois trafiquants de cocaïne seront jugés à Papeete

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Les syndicats mobilisés mais divisés