EMISSIONSL'édito d'Alexandre TaliercioPodcasts

L’espèce humaine est-elle en pleine régression ? – Edito 19/08/2020

Alors que depuis plusieurs centaines de milliers d’années plusieurs sous espèces d’hominidés vivent sur la planète Terre, il y a 70 000 ans quelque chose se passe et conduit l’une d’elle à évoluer du tout au tout. L’homo sapiens, prend le dessus notamment sur l’homme de Neandertal pour s’imposer comme le dominant de notre monde. A l’échelle de l’évolution cette véritable métamorphose équivaut à une fraction de moment d’un battement de cil. Qu’a-t-il bien pu se passer pour que l’homme préhistorique développe d’un coup des concepts cognitifs lui permettant de créer un langage digne de ce nom, des outils à partir de matières premières transformées comme la pierre et développe un art ?

Cette révolution du Paléolithique supérieur interpelle de part sa soudaineté. Certains adeptes de la théorie des anciens astronautes, chère au célèbre mais controversé auteur Eric Von Daniken, n’y voient ni plus ni moins que l’intervention d’explorateurs extraterrestres qui nous auraient donné un coup de pouce évolutif en trafiquant notre génome pour nous recâbler un peu mieux le cerveau. D’autres y voient une potentielle exposition prolongée à des radiations naturelles qui par un hasard génétique inouïe aurait fait muter ce qu’il fallait chez nous pour commencer à développer une civilisation. Bien d’autres thèses sont portées par des spécialistes, la majorité sont bien moins saugrenues je rassure les plus cartésiens, mais n’ont pas le potentiel de me fédérer autant que celles-ci parce qu’en ce moment j’estime que c’est un luxe jubilatoire de garder les pieds sur Terre mais d’avoir la tête dans les étoiles.

Plus un jour ne se passe sans que nous ne soyons confrontés aux limites de notre évolution. La sous-espèce humaine dont nous sommes les enfants s’est instituée en seule espèce intelligente dominante au prix du sang, mais plus le temps passe plus elle s’éloigne de l’âge adulte. Plus le temps passe, plus l’histoire se renouvelle, et fait de nous les prisonniers de ses cycles que nous parvenons même à empirer. Plus le temps passe … et plus nous régressons.

Depuis les tous débuts de l’émergence de notre intelligence nous n’avons en fait jamais été capables de sortir d’un modèle de société qui créé des inégalités sociales révoltantes et où le fardeau des frustrations que nous portons provoque des psychoses en cascade qui nourrissent des torrents de dévoiement intellectuel.

Alors si par chance nous étions réellement l’engeance d’un peuple des étoiles, ce serait vraiment sympa qu’il n’attende pas que la machine se casse, qu’il assure le SAV et vienne nous mettre à jour. Tout seuls on n’y arrive pas …

Article précedent

Les voitures primées par le Pays sont-elles si "propres" ?

Article suivant

Formation | Prévention et Secours Civique de niveau 1

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

L’espèce humaine est-elle en pleine régression ? – Edito 19/08/2020