INTERNATIONAL

L'Etat jugé en partie responsable de la mort d'un militaire tué par Merah

Marseille (AFP) – Le tribunal administratif de Nîmes a condamné l’Etat, le jugeant en partie responsable de la mort du soldat Abel Chennouf, tué par Mohamed Merah à Montauban le 15 mars en compagnie d’un autre parachutiste, a indiqué la juridiction dans un communiqué.

« Le tribunal juge que la décision de supprimer toute mesure de surveillance de Mohamed Merah, prise à la fin de l’année 2011 (…) est constitutive d’une faute engageant la responsabilité de l’Etat », écrit le tribunal, qui avait été saisi par le père du militaire, Albert Chennouf Meyer. « Cette faute a compromis les chances d’empêcher l’attentat », précise le tribunal, qui « fixe à un tiers la part de responsabilité de l’Etat ». Cette tuerie était la deuxième commise par Merah, avant celle qui a coûté la vie à quatre personnes, dont trois enfants, dans une école juive de Toulouse.

Les camarades de régiment d'Abel Chennouf portent son cercueil le 22 mars 2012 à Manduel (Gard) lors d'une cérémonie en présence de ses proches. © AFP

© AFP/Archives SYLVAIN THOMAS
Les camarades de régiment d’Abel Chennouf portent son cercueil le 22 mars 2012 à Manduel (Gard) lors d’une cérémonie en présence de ses proches

Article précedent

Mer de Chine: Pékin rejette l'arbitrage de la CPA

Article suivant

Tour de France: en route vers la plaine lors de la 10e étape

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

L'Etat jugé en partie responsable de la mort d'un militaire tué par Merah