EMISSIONSL'édito d'Alexandre TaliercioPodcasts

Leur égoïsme les étouffera plus vite qu’un masque … – Edito 14/09/2020

Ce qui est affligeant c’est d’être le témoin d’un individualisme exacerbé qui déborde des limites du simple espace numérique. A aucun moment, personne, ici ou ailleurs, n’a dit que le port du masque et le respect des autres mesures barrières était quelque chose qui était instauré pour toujours.

Pov’ choux, c’est invivable à ce point de ne plus faire de bisous à qui vous voulez quand vous voulez ? Il existe des professions depuis des décennies où des gens portent tous types de masques sur leur visage à longueur de journée, pour gagner leur croûte, parfois même pour sauver des vies, mais pour vous « Oh mon Dieu que c’est insupportable ». C’est « une atteinte aux libertés individuelles », c’est « la démocratie qui est en voie de disparition ».

Non mais c’est affligeant d’égoïsme et d’absurdité. Ce qui met en péril les fondamentaux de notre vie en communauté ce ne sont pas ces mesures soi-disant liberticides, ce sont en fait tous ces mauvais citoyens qui ne pensent qu’à leur gueule. Pardonnez-moi pour le langage mais à un moment donné il faut dire les choses le plus crûment possible pour qu’on en saisisse bien toute la portée.

Quand on s’avère infoutu de comprendre ce qu’est le principe de précaution et qu’on s’en insurge publiquement en prenant le risque de faire douter les moins éclairés et qu’on finisse par les mettre en danger, c’est qu’en fait le combat revendiqué pour la liberté est mensonger. On se bat en fait pour l’instauration d’un autre modèle de société, une sorte de mélange entre méfiance et défiance tous azimuts de l’autorité qui se voudrait découler vers une nouvelle organisation du pouvoir. C’est précisément la définition de faire de la politique. Alors quand on entend des manifestants qui disent que leur mouvement est apolitique, dans le sens où il n’est pas issu d’un parti de l’échiquier politique local, certes, mais par essence il devient l’expression du fœtus de ce qui pourra en devenir un. Et faire de la politique en ces termes en pleine crise sanitaire c’est tout sauf raisonnable et responsable.

Le principe de précaution dans un contexte comme celui-ci a pour but de mettre en place des mesures pour prévenir des risques, lorsque la science et les connaissances techniques ne sont pas à même de fournir des certitudes. On fait ce qu’on peut, avec ce qu’on a, en fonction de ce qu’on sait, en privilégiant les pistes permettant de réduire au maximum les chances de dissémination de l’infection. Alors la bonne femme embourgeoisée qui est toute en colère parce que son maquillage coule sous son masque quand elle fait ses courses, qui n’a semble-t-il aucune idée de ce que c’est de réellement vivre sous le joug d’une autocratie, on s’en contre fout à partir du moment où cela évite peut-être que le virus ne circule jusqu’à une petite vieille qui n’avait rien demandé à personne, chez qui cela va accélérer  le trépas, alors qu’elle avait encore tellement d’amour à donner à ses motua.

Article précedent

Journal de 7:30, le 14/09/2020

Article suivant

Covid-19 : 409 personnes isolées, 16 hospitalisées

3 Commentaires

  1. Jpg
    14 septembre 2020 à 21h54 — Répondre

    Oh combien je partage et adhere a ces propos…merci tallercio tane .

  2. Muriel
    15 septembre 2020 à 5h39 — Répondre

    Absolument !!! Merci 😁 marre d’entendre et de voir ces égoïstes

  3. Sylvanna
    15 septembre 2020 à 7h11 — Répondre

    Merci à toi. Au moins tu n’utilises pas la langue de bois.

Laisser un commentaire

PARTAGER

Leur égoïsme les étouffera plus vite qu’un masque … – Edito 14/09/2020