EMISSIONSL'édito d'Alexandre TaliercioPodcasts

L’Homme pourrait être immortel en 2030 – Edito 11/10/2017

Dans le cadre de la fête de la science notre rédaction interrogeait hier Madame Bernadette Bensaude-Vincent, professeur de philosophie des sciences à la Sorbonne. Venue donner des conférences au Fenua cette semaine, elle relevait dans son interview que si les progrès réalisés grâce à la science sont indéniables, cette même science n’a pas vocation à régler tous les problèmes. Elle donnait comme exemple le fait que les progrès de la médecine, s’ils ont permis un rallongement de la durée de vie, pour autant les problèmes liés à la surpopulation ne sont pas réglés. Nos connaissances scientifiques sont en décalage par rapport à la justice sociale, avec des traitements pour certaines maladies qui coûtent de plus en plus cher et qui vont finir de miner notre sécurité sociale.

Durant son séjour cette membre de l’académie des technologies et de plusieurs comités d’éthique s’intéressera notamment aux deux thèmes suivants : « L’humanité peut-elle être dépassée par les techniques ? » et « Faut-il ralentir ? ». C’est passionnant, ça se passe en fin d’après-midi ce mercredi et demain midi à l’Assemblée de la Polynésie et c’est gratuit. Peut-être abordera-t-elle le fait qu’il existe un mouvement de pensée en lien avec ces sujets et qui m’interpelle. Vous n’êtes-vous sans doute pas familiers avec la notion de « transhumanisme », laissez moi vous en parler. Elle illustre l’idée que l’individu ne s’appartient qu’à lui-même et qu’il peut faire ce qu’il veut de son corps pour l’améliorer. On vise ainsi la convergence de toutes les technologies avec le biologique.

Au premier abord on pourrait se demander s’il ne faudrait pas y aller mollo sur la moquette, que peut être le dernier Blade Runner a été mal digéré, mais en réalité c’est très sérieux. Google a ainsi embauché il y a des années un certain Ray Kurzweil une sorte de « futurologue » dont les prédictions d’avancées technologiques de ces 20 dernières années se sont quasiment toutes réalisées. On aurait donc tendance à lui laisser du crédit vis-à-vis de celles qui sont encore à venir. Ainsi, selon lui la fameuse singularité technologique, c’est à dire le moment où la somme des intelligences artificielles aura pris le dessus sur celle de l’homme, aura lieu en 2047. Nous serions complètement largués face à des machines capables de s’améliorer toutes seules à une cadence que nous ne pourrions ni suivre ni même comprendre. Même le populaire et brillant PDG de Space X et Tesla, le milliardaire Elon Musk met en garde l’humanité contre l’intelligence artificielle.

En 2030 Kurzweil prédit la vie éternelle, notre esprit pourra être transféré dans des machines. Nous serions libérés des contraintes d’un corps organique, on deviendrait ainsi insensibles aux maladies. Voilà qui rassurera sur le trou de la sécu, cette dernière pourra alors se convertir pour financer les meilleurs anti-virus … informatiques. Ah que c’est beau le progrès !

Article précedent

Répondeur de 7:30, le 11/10/2017

Article suivant

Arbitrage: Kader Zitouni au mondial U-17

1 Commentaire

  1. Aréfléchir
    12 octobre 2017 à 2h33 — Répondre

    L’immortalité et de transférer son esprit dans une machine est un mythe de science fiction . Il ne faut pas oublier que dans le transhumanisme il y a Big brother qui est déjà en ceux qui fréquentent les implants party pour recevoir une micro puce dans le corps pour être identifié, acheter et vendre. Le transhumanisme avec la nano puce d’IA ou Big brother sera en ceux qui accepterons la « marque de la bête » incroyablement décrite dans l’apocalypse de Jean 13.

    Ils auront l’illusion d’être immortel avec un nouvel ADN, par un autre qui n’est pas le Créateur. Ce sera un chemin Faustien sans spiritualité ni retour. L’humain dit augmenté sera contrôlé, suivi à la trace et exclu du système dictatorial et économique à venir en cas de faux pas.
    Même si il ne tombera pas malade il sera un esclave qui aura perdu son âme …

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

L’Homme pourrait être immortel en 2030 – Edito 11/10/2017