INTERNATIONAL

L'homme qui a tenté d'assassiner Reagan en 1981 va être libéré

Washington (AFP) – L’homme qui a tenté d’assassiner le président américain Ronald Reagan en 1981 va être libéré sous conditions, a décidé mercredi un juge fédéral.

John Hinckley, 61 ans, pourra être remis en liberté après le 5 août, et devra notamment résider à plein temps à Williamsburg (Virginie), à environ 240 km au sud de Washington, a ordonné le juge Paul Friedman, selon des documents de justice obtenus par l’AFP.

Le juge a précisé que les conditions attachées à sa remise en liberté pourraient être assouplies dans les 12 à 18 mois suivant sa sortie, en fonction de ses progrès.

M. Hinckley a tenté d’assassiner Reagan à la sortie de l’hôtel Hilton de Washington le 30 mars 1981, et avait atteint trois autres personnes. Le tireur avait déclaré vouloir impressionner l’actrice Jodie Foster.

Il est interné à l’hôpital psychiatrique St. Elizabeth’s, dans la capitale fédérale, depuis plus de trente ans.

En avril 2015, sa psychiatre Deborah Giorgi-Guarnieri avait assuré lors d’une audience de justice que son patient était « prêt pour un départ en convalescence et ne présente pas de danger ».

Lors de son procès en 1982, il avait été déclaré non coupable car pénalement irresponsable et interné à St. Elizabeth, d’où il avait le droit l’an dernier de sortir 17 jours par mois et sous conditions pour rendre visite à sa mère en Virginie.

John Hinckley arrêté le 30 mars 1981 après sa tentative d'assassinat du président Ronald Reagan à Washington D.C.. © AFP

© UPI/AFP/Archives PHIL HUBER
John Hinckley arrêté le 30 mars 1981 après sa tentative d’assassinat du président Ronald Reagan à Washington D.C.

Article précedent

Goodbye Philae! Rosetta coupe le cordon avec son célèbre robot

Article suivant

Syrie: attentat de l'EI dans une ville à majorité kurde, au moins 44 morts

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

L'homme qui a tenté d'assassiner Reagan en 1981 va être libéré