INTERNATIONAL

Libye: les progouvernementaux avancent face à l'EI

Tripoli (AFP) – Les forces progouvernementales libyennes ont repris un quartier important du centre de la ville de Syrte, resserrant davantage l’étau autour des jihadistes du groupe Etat islamique (EI) cibles la veille de frappes américaines, ont annoncé mardi les autorités.

« Nos forces ont pris le contrôle total du quartier al-Dollar après l’assaut lancé dimanche par les forces loyales » au gouvernement d’union nationale (GNA) installé à Tripoli et reconnu par la communauté internationale, a indiqué le bureau médiatique des forces pro-GNA sur sa page Facebook.

« La nouvelle ligne de front s’établit désormais dans le secteur situé entre le quartier al-Dollar et le centre de conférence de Ouagadougou », quartier général des jihadistes à Syrte, ville située à 450 km à l’est de Tripoli.

Cinq membres des forces progouvernementales ont péri dans les combats pour la reprise du quartier, selon un bilan du commandement militaire de l’opération pour la reprise de Syrte, principal fief de l’EI en Libye.

Cette percée des forces pro-GNA a été annoncée alors que les Etats Unis ont lancé lundi leurs premières frappes aériennes contre des positions de l’EI à Syrte.

Ces frappes annoncées par le Premier ministre Fayez al-Sarraj et confirmées par le Pentagone ont été menées à la demande du GNA, selon les deux parties.

Il n’était pas clair dans l’immédiat si ces raids américains avaient aidé à la reprise du quartier al-Dollar.

A la faveur d’une offensive lancée le 12 mai pour reprendre Syrte, les forces du GNA sont entrées le 9 juin dans la cité et assiègent depuis les jihadistes.

Les pro-GNA ont toutefois été ralentis par la forte résistance des jihadistes qui mènent des contre-attaques, notamment des attentats suicide à la voiture piégée.

Depuis le début des opérations, plus de 300 membres des forces gouvernementales ont été tués et plus de 1.500 blessés, selon des sources médicales à Misrata (200km à l’est de Tripoli), siège du commandement de l’opération pour la reprise de Syrte.

C’est dans ce siège que M. Sarraj s’est rendu lundi. Dans une déclaration diffusée sur la page Facebook du gouvernement, il a promis de « mettre tous les moyens à la disposition » des forces combattant l’EI à Syrte pour vaincre le groupe jihadiste.

Ces forces sont composées de milices issues des villes de l’ouest libyen, principalement celles de Misrata qui s’étaient illustrées durant la révolte ayant conduit à la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011.

L’EI avait profité du chaos dans lequel était plongée la Libye depuis la chute de l’ex-dictateur pour s’implanter dans le pays et s’emparer de Syrte en juin 2015.

Photo diffusée par le gouvernement d'union nationale le 1er août 2016 du Premier ministre libyen Fayez al-Sarraj, à Misrata. © AFP

© MEDIA CENTRE OF THE COUNCIL OF MINISTERS OF THE TRIPOLI BASED GOVERNMENT OF NATIONAL ACCORD (GNA)/AFP STRINGER
Photo diffusée par le gouvernement d’union nationale le 1er août 2016 du Premier ministre libyen Fayez al-Sarraj, à Misrata

Article précedent

JO-2016: la France peut dépasser son record de médailles à Rio, selon le patron du CNOSF

Article suivant

Etats-Unis: Trump soulève l'indignation avec ses propos virulents

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire


Dernières vidéos

PARTAGER

Libye: les progouvernementaux avancent face à l'EI