ACTUS LOCALESECONOMIE

L’incubateur Prism à la recherche de « personnalités »

Julien de Sousa et Alan Touchard, de Prism. © Radio 1

La deuxième promotion de l’incubateur de start-ups Prism va faire sa rentrée le 22 janvier. Pour le moment, ils sont encore 15 en lice pour bénéficier d’un accompagnement intensif pendant neuf mois, et non plus six mois comme cela a été le cas pour les premiers incubés. Les start-ups présélectionnées seront départagées lors d’un « boot camp », les 16 et 17 janvier. La personnalité des jeunes entrepreneurs fera la différence.

L’incubateur de start-ups lancé par MakeSense et la CCISM passe la seconde. Les sept premiers incubés ont quitté les locaux de la chambre, ils seront désormais suivis à distance. Entre cinq et sept jeunes start-ups vont les remplacer. Pour le moment, ils sont encore quinze sur les rangs. Sélectionnés parmi une quarantaine de candidatures, ces finalistes proposent des projets très variés, comme le rapporte Julien de Sousa, responsable accompagnement et innovation de Prism.

La sélection finale se fera la semaine prochaine. Les finalistes vont participer à un « Boot camp », le 16 et 17 janvier. Pendant ces deux jours, ils vont « travailler sur leur solution, se faire challenger, peaufiner leur projet, préparer leurs prochaines actions et leur pitch pour le jury », explique Julien de Sousa. Ce jury sera composé de personnalités locales du monde de l’entreprise. Plus que de bons projets, il favorisera de bons porteurs de projet, indique Julien de Sousa.

Le passage devant le jury aura lieu le 19 janvier, les résultats seront donnés dans la foulée pour une rentrée le 22 janvier. Alors que la première promotion a été épaulée pendant six mois, les futurs incubés bénéficieront de neuf mois de suivi intensif avec mentorat, coaching individuel et collectif, formation… Pour Julien de Sousa, il était nécessaire de renforcer cette phase d’accompagnement.

Une fois la deuxième promotion installée, Prism dressera le bilan de sa première promotion, avec de belles réussites comme LeadBees de Kevin Besson, qui poursuit sa route à la Station F, à Paris.

Article précedent

Répondeur de 7:30, le 09/01/2018

Article suivant

Le Pays acte le programme de vols de United au fenua

Aucun Commentaire

Laisser un commentaire

PARTAGER

L’incubateur Prism à la recherche de « personnalités »